Il m'a paru nécessaire d'associer, dans notre recherche historique et patrimoniale, les plus belles croix des chemins et calvaires même si ce nom est galvaudé, nous le verrons plus loin.

HAUTERIVE ROSACE ENCORE

A l'origine de cette étude que j'ai réalisée  en compagnie de mon ami Jean Barronchelli, le désir d'inventorier toutes les croix et "calvaires" du Lot et Garonne. En effet l'inventaire des monuments historiques et archives départementales n'en dénombraient qu'une douzaine.

 Après plusieurs années, à une époque où le carburant était bon marché, et après avoir sillonné toutes les routes du département, je suis arrivé au nombre de 100, même s'il m'en manque encore de nombreux. Les principaux et  les plus beaux ont été répertoriés, étudiés et côtés, des plans en ont été tirés qui nous ont permis de réaliser des maquettes à l'échelle... Tous ont été photographiés.

Dorénavant, et de temps en temps, je passerai en revue les quelques monuments de ce type qui concernent notre arrondissement, afin de les signaler aux personnes désireuses d'aller les voir et de les découvrir. Ce patrimoine religieux fait partie intégrante de notre culture, même pour ceux qui ne sont pas versés dans la religion, ils sont les témoins de la croyance de nos anciens qui voyaient en eux un relais avec l'action divine, une main tendue entre deux mondes, le temporel et l'intemporel...

DISTINCTION CROIX-CALVAIRE

Ce monument au bord du chemin, est-ce un calvaire ou est-ce une croix? La question de la différence entre une croix et un calvaire est souvent posée et mérite une réflexion.

Le calvaire Le mot calvaire provient du latin calvarium, traduction de l'araméen Golgotha voulant dire lieu du crâne. Ainsi, le calvaire est un monument qui commémore la crucifixion sur le Golgotha.

 Tout monument qui représente au moins trois personnages présents au Golgotha pourra être appelé calvaire. On ne considère pas comme suffisante la seule représentation du Christ (crucifix).

La croix On appelle croix, non seulement une pierre monolithe et taillée, mais aussi celle qui va porter un Christ, crucifié ou glorieux. Le monument est le plus souvent,  pas toujours, de petite taille. Au revers ou contre le fût, on peut y trouver une Vierge à l'Enfant, des personnages ou une piéta.

Pourquoi y a-t-il des calvaires un peu partout dans nos campagnes?
Aux carrefours des chemins, dans le passé, ont été érigées des CROIX en pierre, que l'on appelle ici, à tort, « DES CALVAIRES ». Ce sont autant de témoignages du passé, des coutumes et des évènements vécus par les habitants d'un temps révolu. J’ai procédé à un inventaire (certainement très incomplet) de toutes ces croix en pierre. Elles sont au moins 80 sur le territoire du département, moins qu'en Bretagne ou en Périgord et Quercy, mais plus que certains le pensent, généralement. La plupart des croix se trouvent aux carrefours, endroits qui de tout temps, ont été entourés de mystères; dans les croyances anciennes, on pensait que diables et sorciers se retrouvaient là pour célébrer leurs sabbats. Il fallait se concilier avec ces mauvais génies afin de conjurer leurs effets maléfiques. C'est pourquoi on élevait aux carrefours des statues, des autels, voire des croix... Ces petits édifices(dans notre région de Lot et Garonne)  servaient aussi de repères dans le cadre d'un voyage, à une époque ou ils étaient une aventure... On disait, « Tel jour je serai au calvaire de Tourtrés quand le soleil sera au zénith », une manière commode de se retrouver dans un lieu connu de tous. Certaines croix avaient un bénitier creusé dans la table de leur socle, on pouvait donc y lire la messe, surtout, si surélevées, elles servaient d'oratoire. D'autres ont été élevées au lieu même  d'un accident, qui avait coûté la vie à quelqu'un.

Le pourquoi du comment.... 
Il y a plusieurs raisons à cela :
- Souvent dressé à un carrefour, le calvaire rappelle un évènement pour la paroisse, comme une mission, un temps spécial de prière, un lieu de rassemblement... Il peut aussi rappeler à tous un accident qui a eu lieu ou signaler une tombe comme c'est le cas dans les cimetières.
 
- Dans les champs, il rappelle la prière. En travaillant dans les champs, chacun pouvait, en voyant un calvaire, penser au Christ, mort pour sauver tous les hommes, et donc prier. C'est une manière de confier au Seigneur le travail des champs et la future récolte.
 
- Il joue aussi le rôle de poteau indicateur, et signale, surtout dans les endroits plats, que l'on s'approche d'un carrefour. Il invite alors à la prudence quant au choix de la route à prendre. Il a aussi un sens plus profond qui est de rappeler que nous pouvons prendre au cours de notre vie beaucoup de routes. C'est comme s'il nous interrogeait et nous demandait :
 
"Quelle route veux-tu prendre pour ton bonheur ? ..."

 

PREMIERE CROIX VISITEE :

 

calv2 la mothe copie

 LA CROIX DE "LA MOTHE"

Cette croix est située sur la route de Sainte Livrade à Hauterive, dans un virage et placée sous un chêne qui la masque complètement. Il faut se pencher et regarder sous l'arbre qui a poussé sûrement depuis qu'elle fut installée, il y a environ 250 ans. Le lieu-dit est La Mothe. Dans le virage où est érigé le monument, est un petit croisement qui indique "pépinières ". Nous sommes à 3,2 km de Sainte Livrade.

HAUTERIVE CALV (ENSOLEILLÉ)

HAUTERIVE CROIX 3_4

HAUTERIVE CROIX FACE

HAUTERIVE FACE

HAUTERIVE ROSACE ENCORE

Notez la délicatesse du travail de sculpture dans les facettes des bourrelets et la belle fleur ourlée des perles

(photos PG)

 

LE MONUMENT:

Sa hauteur est de 288 cm

La largeur de la table est de 75 cm

Les deux faces de la croix trilobée sont identiques sauf la rosace sur sa face avant.

Il n'est pas un "oratoire", qui ait une croix surélevée par quelques marches et qui possède un bénitier creusé dans la table afin d'y lire la messe à certaines occasions.

Son état est excellent, il faudrait le nettoyer et le mettre en valeur.

Ce type de monument devra faire l'objet d'une signalisation appropriée pour un futur circuit de promenade.

Son plan est disponible par mail, je l'ai établi , il suffit de le demander.

 

 

 

 

P1259688

Il est bien caché derrière le chêne 

P1259690

Ce même chêne que l'on voit à droite du panneau de danger en plein virage

P1259691

 (photos PG)