GRAMAT GARIOTE

(Photo: Patrick Garcia)

Pour varier un peu nos thèmes d’intérêt, j’aimerai aborder aujourd’hui un sujet qui me tient à cœur : les « GARIOTTES » de notre Lot et Garonne.

 

Mais avant tout, de quoi parle-t-on ?

 

Il s’agit tout simplement des cabanes de berger en pierres sèches que l’on trouve dans les « Causses », plateaux arides, ou terres rocailleuses…

 

Ces cabanes, qui servaient aux pâtres à passer la journée à l’abri des intempéries, sont pour certaines, de véritables « œuvres d’art ». Constituées de pierres posées à sec (sans mortier, parfois avec un petit joint de terre pour assurer l’assise), elles demandent de la part du constructeur, un savoir faire évident. Si les murs, qu’ils soient ronds ou polygonaux, n’offrent que peu de difficulté pour des mains expertes ; si ce n’est la pose de pierres de grosses taille sur les linteaux et montants des portes (voire des ouvertures), le montage du toit est plus minutieux.

CABES LACAPELLE

"CABES" à Lacapelle-Biron. (Photo: Patrick Garcia)

 

En effet, il répondait à certaines règles.

 

1  Les dalles de pierre devaient impérativement se recouvrir en « encorbellement ». Puisqu’il n’y a pas de charpente dans ces « Gariottes », il faut bien que la voûte soit soutenue par son propre poids.

 

Les plus grosses dalles étaient posées à la base de la toiture, sur le haut des murs où on réalisait un premier cercle. 

 

2  Ici se place une seconde règle, il faut donner une inclinaison à ces dalles. Une dizaine de degrés suffit. Pourquoi ? S’il n’y avait pas de pente, l’eau de pluie arriverait à s’infiltrer dans le toit et par le biais du gel, à le détruire. Donc l’eau glisse et est éjectée hors les murs…

 

On place la seconde rangée de dalles, à cheval sur la première, avec l’inclinaison voulue et décalée vers l’intérieur d’un quart de la largeur. Ce système, par encorbellement (vient du mot Corbeau, qui est un support en maçonnerie) permet à la couche inférieure de soutenir celle immédiatement supérieure et à celle qui est au dessus de l’autre, de la stabiliser par son propre poids.

CABES LACAPELLE TOIT

Détail de la pose des dalles du toit, à "Cabes". (Photo: Patrick Garcia)

 

 

3  Là, vient se caler une troisième règle :

 

Plus on monte, plus la taille, le volume, la superficie des dalles de calcaire ou de schiste doit aller en diminuant pour alléger la charge sur la voûte.

 

On raconte que parfois, en fonction de la forme ou de la taille de la « Gariotte », le maçon ou le berger était obligé de poser un support en bois ou en fagots pour clore le dôme et éviter qu’il ne s’écroule par le milieu. Une fois stabilisée la couverture à l’aide des dernières dalles bien bloquées entre elles par des pierres plates plus petites, il mettait le feu à ce support provisoire et le toit se bloquait sur lui-même par sa propre compression.

 

Une fois la voûte en place, on la recouvrait d’un parement assez épais de « lauzes », dalles qui sont à la gariotte ce que la tuile est à la charpente.

 

Au sommet de l’édifice, on retrouve souvent une petite lucarne destinée à évacuer les fumées du foyer, mais pas toujours…

 

 

MACATTE LACAPELLE VG1

"Macatte" à Lacapelle Biron. Son toit est impressionnant, il a intérêt à être solide... (Photo: Patrick Garcia)

 

MASQUIÉRES

Près de Masquiéres,incluse dans un mur de pâture.  (Photo: Patrick Garcia)

PIG GARIOTTE BONAGUIL

Derrière le château de Bonaguil, cet édifice est aussi un pigeonnier!  (Photo: Patrick Garcia)

 

Ces cabanes avaient le double avantage de « loger » le pâtre durant sa garde, de stocker du matériel et des vivres, mais aussi, et surtout, de débarrasser les champs, des dalles pour laisser apparaître la terre qui aller donner l’herbe. Et comme dans nos « causses » ou plateaux calcaires, la pierre pousse comme « chiendent », le matériau ne manquait pas, et souvent, après une longue période de pluie, la terre s’infiltrait sous les dalles mises à nues par les orages, il fallait recommencer à les déblayer… Il y en avait assez pour faire de nouvelles cabanes, mais aussi, les clôtures des parcs à bêtes…

GARIOTTE DE BAGEL 1

"Bagel", dans le fumellois, malgrés les ronces, l'édifice est entier.  (Photo: Patrick Garcia)

GARIOTTE DE BAGEL VOUTE

La belle voûte de "Bagel".  (Photo: Patrick Garcia)

 

 

C’est la raison qui fait que dans ces « Pays de Pierres », à l’inverse du « Pays aux Bois », que nous avons visité à la Page 72 de ce BLOG, l’univers des hommes repose sur le minéral… Maisons, granges, cabanes, murs, puits, « camins ou carrers », monuments… tout n’est que pierre…

 

DES NOMS DIFFERENTS, UNE MÊME FONCTION :

 

Ces « Gariottes » ne sont pas l’apanage de notre contrée. Elles sont légions dans le Lot et une partie de la Dordogne, mais aussi, dans tous les pays de montagne.

GARIOTTE A ESTRADE-EN PAVILLON

GARIOTTE ESTRADE RONDE

Deux gariottes à "Estrades", dont une récupérée pour abriter une pompe.  (Photos: Patrick Garcia) 

 

 

Leur nom est différent. Qu’on les nomme « Gariottes », « Cazelles », « Bories », « Cabanes » … Leurs fonctions, leurs modes de construction sont semblables. Quant à leur âge ? Il existait au Moyen-âge des « Cabanes ». Vous pouvez même en admirer encore en parfait état, près des Eyzies, il s’agit de : « LES CABANES DU BREUIL », à St André d’Allas, 24200, tel 06.80.72.38.59.(11 km des Eyzies) , le site se nomme d’ailleurs « Las Cabanes ».

 

Il présente un village entier de ces édifices avec des « cabanes à vivre », des « cabanes de forgerons », des « cabanes tisserands » ou des « cabanes granges » etc. Je vous recommande d’aller y passer une après-midi. Le site n’est pas loin et un peu « magique ». Comment nos ancêtres ont-ils pu vivre (survivre) dans ces conditions spartiates ????

LAS CABANES 5

Magnifique village des "Cabanes de Breuil"...  (Photo: Patrick Garcia)

LAS CABANES 10

Autre vue des "Cabanes de Breuil", figée dans l'histoire.  (Photo: Patrick Garcia)

 Revenons à nos « Gariottes » Lot et Garonnaises !

 

Si notre département n’en possède pas autant que ses voisins de l’Est, il n’en est pas dépourvu. On en recenserait une centaine, ces gariottes sont  disséminées dans les bois et les collines rocailleuses du côté de Tournon, Masquières, ou Fumel… Je vous en présente quelques-unes pour exemple. Des chercheurs les ont « traqués », moi, elles me sont « tombées » dessus au cours de mes quêtes historiques ou de champignons…

LAS PLANES GAVAUDUN

Belle et romantique "las Planes" à Gavaudun.  (Photo: Patrick Garcia)

 

LAS PLANES GAVAUDUN2

Un art consommé a présidé à la construction de son toit!  (Photo: Patrick Garcia)

 

 

JANARD GAVAUDUN

"Janard" à Gavaudun, arbore fièrement une couronne de ronces...  (Photo: Patrick Garcia)

 

Je vous ajoute en annexe, outre les photos de « mes » trouvailles Lot-et-garonnaises, quelques photos de maquettes et plans réalisés pour le musée des Arts et traditions Populaires de Cuzals dans le Lot, que je vous conseille vivement de visiter. Le pays y est truffé de ces cabanes, il leur a donc paru nécessaire d’en dresser les différents types.

  Pour finir, si ce sujet vous intéresse, n'hésitez pas à m'envoyer vos photos de "gariottes" et leur localisation exacte, par le biais de la rubrique "communiquer avec l'auteur, ou en se mettant en rapport avec moi, directement par mon adresse mail:

romains47@hotmail.fr

je les mettrais en ligne dans un prochain article en précisant qui a fait la photo et a donné le renseignement, afin que tous en profitent, tel est le but de petit blog.

A CUZALS:

GARIOTTES À CUZALS 05

Cette photo issue du musée de Cuzals (46) montre un des différents types de Gariottes. ( Photo: Patrick Garcia)

GARIOTTES À CUZALS 12

Cette photo issue du musée de Cuzals (46) montre l'architecture des Gariottes. ( Photo: Patrick Garcia)

GARIOTTES À CUZALS 17

GARIOTTES À CUZALS 18

Ces 2 photos issues du musée de Cuzals (46) montrent un des différents types de Gariottes. ( Photos: Patrick Garcia)

GARIOTTES À CUZALS 25

GARIOTTES À CUZALS 27

Ces 2 photos issues du musée de Cuzals (46) montrent un des différents types de Gariottes. ( Photos: Patrick Garcia)

GARIOTTES À CUZALS 28

GARIOTTES À CUZALS 30

Ces 2 photos issues du musée de Cuzals (46) montrent un des différents types de Gariottes. ( Photos: Patrick Garcia)

 

 Heureuse initiative qui permet aux très nombreux visiteurs de ce musée qui est le pendant du « Bournat » au Bugues, pour la Dordogne, de voir sous un jour nouveau, cet élément à nul autre pareil, de la tradition populaire de nos campagnes… 

 

PATRICK GARCIA

LES RENDEZ-VOUS DE L'HISTOIRE:

Voici les "News" pour les amateurs, à vous de choisir.

JOURNEES EUROPEENNES DU PATRIMOINE  15 et 16 septembre 2013

 

 

 

EXCURSION ANNUELLE DES ARCHEOLOGUES DE LOT ET GARONNE :  

 

Dimanche 29 septembre 2013.

 

Thème : « Auch : cathédrale, Musée »

 

 

 

CONGRES : NARBONNE  4-6 octobre 2013 :

 

 Association Française pour l’Archéologie du Verre. Informations : afav2013.free.fr/

 

 

 

SOUTERRAINS :

Société Française d’Etude des Souterrains, S.F.E.S., 36ème Congrès 5, 6, 7 octobre 2013  à  RIBERAC   (Dordogne)    Communications, visites de souterrains et de falaises aménagées

 

 www.souterrains.eu

 

Renseignements, formulaires d’inscription et communication…

 

 auprès de :

 

Luc Stevens    

 

17 Avenue des Bergeronnettes,

 

1420 Braine l’Alleud    

 

Belgique   

 

souterrains@gmail.com      

 

Mobile : 00 32 498 10 68 73