« Jacquou le Croquant ». Ce chef d’œuvre, tiré de faits authentiques déroulés lors des révoltes paysannes dans le Sud-ouest de la France, fin 18ème et début 19ème siècle, m’émut au plus haut point, et la vision de la série tirée du roman par Stéllio Lorenzi, diffusée en 6 épisodes en automne 1969, encra en moi, à jamais, les racines de mon amour pour ce coin de France.

Introduction

(Commune à tous les articles portant sur les alentours de Bayac) :

trajet livrade-bayac

Trajet Ste Livrade sur Lot (47)-Bayac (24)

Du plus profond qu’il m’en souvienne, j’ai toujours aimé la Dordogne, cette Dordogne si agréablement surnommée à présent « Pays de l’Homme »….

      Un nom tellement évocateur quand on sait la présence de notre ancêtre sous les hautes falaises bordant la Vézère, aux tréfonds de notre humanité. Bercée par les découvertes sur notre ancêtre « Cro-Magnon », la visite d’arrogants et extraordinaires châteaux que sont Bonaguil ou Biron, mon enfance le fut aussi par la révélation que fut pour moi la lecture d’un roman d’Eugène Leroy, publié en 1899 : « Jacquou le Croquant ». Ce chef d’œuvre, tiré de faits authentiques déroulés lors des révoltes paysannes dans le Sud-ouest de la France, fin 18ème et début 19ème siècle, m’émut au plus haut point, et la vision de la série tirée du roman par Stéllio Lorenzi, diffusée en 6 épisodes en automne 1969, encra en moi, à jamais, les racines de mon amour pour ce coin de France.

       Il n’est pas, pour moi, de « Pays » plus attachant. Je pense ne pas être le seul dans ce cas, les ressortissants  de la « Perfide Albion » y sont légion, au même titre que les hollandais et les belges, tous amoureux des paysages boisés, des cours d’eau plantureux, et des vallées riantes, chargées de clochers et de toits pointus.

    C’est ainsi qu’un jour, moi, pétri de cette culture chargée de mots raisonnants dans ma tête : « forêts, bastides, les Eyzies, Rivière Espérance, bories, gabares, Lascaux, cèpes, truffes, châtaigneraies »…  Par un de ces miracles imposés par la vie, je pose mes valises dans un petit, tout petit village, perdu au milieu de ces forêts splendides et parfois tristes comme un jour sans pain : «  Bayac ».

FANLAC JAQUOU 97655446

L'image qui m'a ait aimer la Dordogne, dans mon âme d'enfant de 13 ans, "Jacquou le Croquant" d'après le magnifique roman d'Eugène Le Roy.

     Oh !.... Juste une église fermée le plus clair du temps, blottie contre un talus abritant une petite mairie et une rue bordée de vieilles maisons traditionnelles, rue qui monte telle la « Bombecul » de Penne d’Agenais…. à flanc de pech pour se perdre dans la campagne alentour. La vie est pourtant bien présente dans ce décor champêtre. Un petit groupe scolaire pour les gosses du secteur, rempli nos oreilles de cris stridents et rafraîchissants. Pour un enfant de la riche « Vallée » (du Lot), séjourner durablement dans le « Pays aux Bois » de Bayac, à une portée d’arquebuse de Lalinde, le bourg local, est grisant. Ce pays est chargé d’Histoire avec un « H » majuscule et d’histoires, comme me le divulguera un des adjoints au maire, amoureux de sa terre d’adoption, Jean Claude Le Bourvellec. L’Histoire est ici prégnante, outre « Cro-Magnon » (Env. -35 000 ans) à peu de distance, on a trouvé dans le village même, au lieu-dit « la Gravette » (classé MH depuis 1945), une industrie lapidaire, en particulier, qui a donné son nom à une des premières cultures du Paléolithique supérieur présent dans toute l’Europe, « le Gravettien » (-29 000 ans). Autant dire que ces lieux sont baignés très tôt par le vent de l’Histoire. Mais, si les envahisseurs romains laissent de nombreuses et splendides traces (Domus de Vesunna à Périgueux, tour de Vésone, ensemble de Montcaret…), ce sont les guerres franco-anglaises qui vont enrichir le patrimoine. Patrimoine militaire, avec des châteaux de rêve (Biron, Bannes, Beynac,  Jumilhac…), mais aussi celui des villes, devenues nouvelles et fortifiées (Monpazier, Domme, Eymet, Beaumont-du-Périgord, Villefranche-du-Périgord…), ou des églises, fortifiées aussi (St Avit Sénieur, St Amand de Coly, St Astier, Beaumont….).

     Ce sont ces témoignages de luttes incessantes et de leurs excès qui hantent maintenant tous ces nids d’aigles, forteresses, ou villes fortifiées… parsemés de graphites de templiers, comme à Domme, d’oubliettes ou de machines de guerre comme à Castelnaud, qui font la réputation et l’attrait de cette région…

     Ici, l’Histoire côtoie le moderne, les parcs historiques et thématiques abondent, l’Histoire a su trouver un terreau exceptionnellement riche au point que parfois, au détour d’une falaise, dominée par une de ces vertigineuses « Bastilles », on s’attend à voir déboucher Jean Réno, évadé des « Visiteurs » sur son fier destrier….

    Comment échapper à l’attrait de cette terre qui a tant eu à souffrir des exactions des uns et des autres, au point encore, qu’à l’ère moderne, Eugène Le Roy y décrit encore une vie semée de terreur et de loups avides et affamés, nous sommes en 1815, il y a seulement 8 à 10 générations !

FANLAC JAQUOU 976

Le Périgord a un visage, un symbole, une âme, "Jacquou", ici sur une boite à lettre près de Montignac. (Photo: Patrick Garcia)

     Pour en revenir à Bayac, ma première impression me laissa un peu perplexe, ces quelques maisons isolées, quoique belles et pittoresques, entourées de forêts à perte de vue, moi qui ne connaissait pas les lieux, et en plein hiver pluvieux…. Je ne pensais pas y trouver de quoi nourrir ma quête de paysages harmonieux pétris de reliques historiques…

    Je me suis, fort heureusement, bien trompé !!! Dès les premiers jours, pour assouvir mon besoin quotidien de randonner deux à trois heures, je commençais à explorer les divers chemins et routes pastorales.

 

 

 

BOUCLE DE « LA CAILLADE », DES « LIZETTES »

ET DU « ROCHER DU CORBEAU »

 

BAYAC-MONSAC-LA CAILLADE LAVERGNE FINAL jpg

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: (Plan et Photo de Patrick Garcia)

     Pour cette balade pittoresque et forestière, je pars du parking du château de Bayac.

Au bas du chemin, face à l’église, je vire à gauche pour remonter la D27 qui traverse le village et serpente vers « Naussannes », en direction d’Issigeac et Bergerac. Sitôt attaquée la côte du « Coualong » (en vieux patois « la côte longue »), la petite route serpente aux milieux des bois. Ici, les paysans-bucherons, dont ces forêts sont un gagne pain essentiel, ne ratissent pas leur richesse patrimoniale. Beaucoup coupent un arbre sur deux, pour préserver le paysage et l’avenir, ce qui donne, malgré un travail incessant de récolte du bois, des points de vue sauvegardés. Dans ce « Pays aux Bois », toutes les maisons sont chauffées grâce à ce combustible, il n’y a qu’à regarder les hautes cheminées de ces toits pentus pour le constater…

29ème mn, j’arrive au sommet de cette longue côte du « Coualong ». Au château d’eau. A ma droite, s’échappe la route de « Monsac », toujours la D27, mais je décide de suivre à gauche vers le hameau de « La Vergne ».

32ème mn, je continue le C203 qui va rejoindre Issigeac ou Beaumont par Naussannes, cette partie est en prairie, mais les zones boisées se précisent.

45ème, Je passe près d’un groupe de maisons anciennes.

CAILLADE LISETTE FERME 362 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Un bel ensemble abandonné de ferme-étable traditionnelle. (Photo de Patrick Garcia)

CAILLADE LISETTE FERME 365 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: L'étable, avec encore, sa batteuse. (Photo de Patrick Garcia)

CAILLADE LISETTE FERME 366 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: L'arrière avec son toit à 4 eaux et ses "coyaux". (Photo de Patrick Garcia)

CAILLADE LISETTE FERME 370 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: L'avant, à droite les hommes, à gauche les bêtes.(Photo de Patrick Garcia)

Une toute première à gauche dans un virage, jolie, mais à droite, est un groupe exceptionnel. Une grange avec en face, des petits bâtiments agraires dominés par un joli pigeonnier carré, tandis qu’un peu plus bas, un couple grange-maison et hangar est de toute beauté.

FERME DE LA CAILLADE HANGAR FINAL copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Plan de la ferme, photos ci-dessous. (Plan et photo de Patrick Garcia)

CAILLADE LISETTE FERME INTER 375

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Evier dans la salle de vie. (Photo de Patrick Garcia)

CAILLADE LISETTE FERME INTER

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou:

La petite chambre et son escalier qui mène au grenier. Au fond la cuisine. (Photo de Patrick Garcia)

CAILLADE LISETTE FERME INTER

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Dans ces 16 M2, s'entassaient de 4 à 7 personnes. (Photo de Patrick Garcia)

 

CAILLADE LISETTE FERME INTER377

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: La cuisine, à gauche la cheminée, au fond à gauche, "la cuisinière" on posait les plats et les pots sur la chappe sous lequel, on disposait les braises. (Photo de Patrick Garcia)

    Un bel ensemble qui devait faire vivre une vingtaine de personnes, à présent abandonné, au moins à la morte saison. Je me permets de descendre en contrebas, après avoir mis mon chrono sur pause, et d’aller visiter la « maison-grange » et d’en brosser un plan sommaire, pour la mémoire. La partie habitable se résume à une cheminée, un évier, une cuisinière à feu en briques réfractaires et pierre… L’autre moitié du logement est dédié à la chambre du métayer, un escalier monte au grenier.

CAILLADE LISETTE FERME 379 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Côté étable, désormais bien vide. (Photo de Patrick Garcia)

CAILLADE LISETTE FERME 382 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: La séparation entre étable et maisonnée, en torchis. (Photo de Patrick Garcia)

CAILLADE LISETTE FERME 385 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Le torchis, de la glaise mélangée à de la paille de seigle. (Photo de Patrick Garcia)

CAILLADE LISETTE FERME 387 copie

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Les 18 vaches en vis en vis. (Photo de Patrick Garcia)

CAILLADE LISETTE FERME 388 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Dans un angle, la partie réservée aux 2 vaches allaitantes. (Photo de Patrick Garcia)

L’étable est partagée en deux par les râteliers, 7 bêtes de chaque côté, plus 2 en coin. La cloison qui sépare l’homme des bêtes est en colombages remplie de torchis, ce mélange d’argile et de paille, si isolant est indestructible. Pas de plafond, cela me permet d’admirer la superbe charpente de la bâtisse….

CAILLADE LISETTE FERME 391 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Notez la belle charpente de l'étable. (Photo de Patrick Garcia)

CAILLADE LISETTE FERME 394 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Comme celle du hangard. (Photo de Patrick Garcia)

« On n’en fait plus, des comme çà…! » Face à l’entrée, une grangette abrite les restes d’une batteuse et un pressoir à raisin, preuve que ces prairies étaient bien occupées par des vignes qui en faisaient la richesse… Mais, de cela, il y a bien longtemps, tout est abandonné et même la plaque de l’assurance « LA PROVIDENCE » placardée au-dessus de la porte du logement a pris un coup de fusil provocant….

CAILLADE LISETTE FERME 372 copie

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Honte suprême, la plaque assurance sert à présent de cible. (Photo de Patrick Garcia)

CAILLADE LISETTE PIG 357

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Les "communs" de la ferme, autre grange, pigeonnier, et hangards.(Photo de Patrick Garcia)

CAILLADE LISETTE PIG 358

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: La partie "volailles-cochon" . (Photo de Patrick Garcia)

CAILLADE LISETTE PIG400

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Le joli pigeonnier. (Photo de Patrick Garcia)

   Quel dommage, quel dommage. Il y a de quoi faire le bonheur de tant de familles coincées dans les étages sans ascenseur de bien des tours de nos villes, dans ces belles maisons esseulées!

  Je relance le chrono, 1 Mn après, je suis juste en face d’une ferme au croisement. Ici, c’est « la Caillade », à ma gauche le macadam va à Monsac, à ma gauche, passé, la ferme, un chemin de randonnée rentre dans les bois. Je continue, car à 150 mètres, un beau sentier forestier m’attend vers des lieux charmeurs.

50ème, La balise en bois est bien là, à droite, j’entreprends la sente sauvage. Aujourd’hui, il « mouille » mais la « tortille » est empierrée, un peu de gadoue, mais pas de quoi glisser, en tout cas, pas de quoi renoncer!

RANDO DE LA CAILLADE 2863 copie

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Un beau sentier pour une superbe balade. (Photo de Patrick Garcia)

 A l’image des causses du Quercy, des murets de pierres sèches et moussues, délimitent la sente ainsi que les pacages. Je suis au beau milieu des futaies. Il y a quelques minutes, j’ai apeuré un groupe de chevreuils, et comme toujours, mon appareil photo n’était pas prêt !!! Mais avec un carnet pour noter mon sentier et le crayon de ma main droite, c’est difficile d’être au top… Je m’en veux !

RANDO LA LIZETTES 852 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Chemin caussenard en plein Périgord!(Photo de Patrick Garcia)

RANDO LA LIZETTES 853 copie

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Ruine romantique.... Ici, vivaient des hommes...(Photo de Patrick Garcia)

RANDO LA LIZETTES 857 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: La Ferme des Lizettes, un oasis dans la futaie. (Photo de Patrick Garcia)

RANDO LA LIZETTES 860 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Un endroit charmant avec une belle croix des chemins. (Photo de Patrick Garcia)

RANDO LA LIZETTES 862 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Un bel ensemble de "gentlemen farmer". (Photo de Patrick Garcia)

55ème, Une ruine se profile à gauche, tandis qu’en face, un ensemble de belles maisons et fermes typiques, « Les Lizettes », se présentent. Le chemin contourne par le bas ces habitations qui sont du plus bel effet. Un ensemble cossu, des maisons de maîtres, des pigeonniers et une croix et son socle dans la cour du hameau. Je ne me lasse pas d’admirer l’ensemble que je photographie à tout va… Les propriétaires ont bien de la chance d’habiter dans un lieu si beau, si calme…

Je poursuis, au terme du contournement, une balise de randonnée m’indique d’aller à droite, le sentier s’enfonce dans la végétation. De chaque côté, je suis entouré de sous bois.

60ème, J’arrive à une bifurcation. A droite, je reviens sur les « Hauts » de « Monsac » par une zone pavillonnaire, si je poursuis, c’est la « Boucle du Château (de Monsac) » à 3km. Le choix est vite fait, je choisis la sente forestière à gauche, au macadam. La végétation, le paysage changent. Plus de hautes herbes, de jachères mélangées à des chênes plus « rabougris » posés sur un sol calcaire et pauvre.

61ème, je croise une petite route qui mène à « Monsac »à droite, la balise indique d’aller à gauche, j’obéis.

65ème, je quitte l’asphalte pour reprendre la boucle. Je suis sous un manoir, celui de « Boutet ». La balade le contourne par un endroit enchanteur. Certainement le plus beau de la boucle.

LIZETTE CIRCUIT 105 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: La sente se modifie en terre bâttue. (Photo de Patrick Garcia)

LIZETTE SOURCE CHARTREUSE 125 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Lavoir et  fontaine du manoir de "Boutet".

C'était le centre de la vie du secteur. (Photo de Patrick Garcia)

LIZETTE CHARTREUSE 122 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Le beau manoir-chartreuse de "Boutet". (Photo de Patrick Garcia)

De chaque côté, les murs de pierres moussus sont bordés de futaies dont les ramures font un dôme au-dessus de ma tête… Superbe. Je suis et j’arrive à une fontaine dans le lierre, sous le manoir. Je décide de m’en approcher. A l’époque où le manoir-chartreuse a été bâti, il n’y avait pas l’eau courante. Dans ce havre de paix était toute la richesse et la vie de la communauté. Les eaux limpides de la source murmurent, immaculées… Combien  de milliers de personnes de toutes conditions et de tout âge sont venues goûter et se ravitailler de cette eau ???

Je continue. Je quitte la fraîcheur du sous-bois pour les grasses pâtures qui montent insensiblement vers le sommet de ce mamelon. Le chemin, lui est bordé de chaque côté de deux haies de châtaigniers, de charmes ou de chênes… Une balade bucolique où la maison forte se dévoile peu à peu, maintenant que j’ai pris de la hauteur.

75ème, je rejoins un croisement de sentiers. J’oblique à droite, après la pluie et les giboulées, le soleil illumine à présent le paysage, donnant des couleurs vives et saturées, car l’air est cristallin. L’endroit est très beau, il faut saluer le travail des assos qui ont permis ces balisages et l’entretien de ces centaines de kms de tortilles.

RANDO DE LA CAILLADE 2873 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Dans ce "pays aux Bois", les palombes sont reines, car peu chassées, et les "brumiers" comme celui-ci, sont courants. (Photo de Patrick Garcia)

RANDO DE LA CAILLADE 2874 copie

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Le "Brumier" de palombes. (Photo de Patrick Garcia)

 

   Cet endroit est si reposant, qu’un gros vol de palombes y avait pris ses quartiers d’hiver. Les centaines de pigeons, dérangés, s’envolent dans un crépitement d’ailes. Le nuage s’étire, cherche sa voie et finalement passe sur moi, je peux enfin faire une photo convenable. Le « brumier » compact, tourne alentour, cherchant s’il est en danger, mais finalement, va se poser 300 mètres plus loin, laissant une cinquantaine de guetteuses sur les cimes d’arbres au cas où je serai un prédateur…

   Je poursuis ma randonnée au milieu d’un paysage qui alterne pays caussenard du Quercy et pâtures grasses dordognotes…

90ème, j’arrive curieusement à une table de pique-nique, au milieu de la jachère, je sais, par ma carte IGN que je suis proche du castel de « Monsac ». Une courbe longe de sapinière puis j’aperçois entre les branches, les restes mélancoliques du vieux château.

MONSAC CHATEAU 113 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Le charmant château de Monsac, ancien repaire seigneurial.(Photo de Patrick Garcia)

MONSAC CHATEAU 575 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Ici bordé de givre, ce beau repaire noble est un gîte apprécié. (Photo de Patrick Garcia)

    Transformé aujourd’hui en gîte, l’ex- repaire n’est malheureusement plus l’ombre que de lui-même, même si j’ai vu des castels en plus mauvais état. Il n’a plus de courtine, plus ou si peu, de tours, de mâchicoulis et seul, son donjon, rappelle qu’ici, les habitants pouvaient venir s’abriter quand les « écorcheurs » menaçaient. Seuls restent des corps de logis de belles pierres, des toits hauts et pointus et une tour (d’escalier ?) hexagonale découronnée… Avec les granges, l’ensemble est agréable et romantique à souhait. Il y a une belle vue sur le village et le castel, depuis la dernière boucle avant de rejoindre le macadam.

95ème, je croise la route qui va à droite vers le village. Je la prends, passe près d’un lavoir sous charpente. Je quitte l’entrée du village qui s’offre à moi, l’ayant déjà visité et décrit dans une autre balade (celle des Chartreuses de Monsac) et passe sous l’église pour  rejoindre un « T ».

MONSAC 199 A copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Les belles maisons de Monsac. (Photo de Patrick Garcia)

MONSAC 606 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Porte cochère à Monsac.  (Photo de Patrick Garcia)

 

MONSAC MAISON 558 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: La pierre blonde-miel donne un charme particulier. (Photo de Patrick Garcia)

MONSAC MAISON 559 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Le style est parfait.(Photo de Patrick Garcia)

MONSAC PIGEONNIER CARRE 600 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Joli pigeonnier.(Photo de Patrick Garcia)

MONSAC PIGEONNIER CARRE 602 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: (Photo de Patrick Garcia)

100ème mn, je passe à gauche et franchis le panneau d’entrée du village. Au petit croisement, une croix ; j’oblique à droite pour aller rejoindre le centre du hameau et le croisement qui m’emmènera aux « Lizettes ». Sur mon trajet, une belle ferme avec une porte cochère, un pigeonnier échauguette et une belle galerie en façade à l’étage… Certainement, une ancienne maison de maître !

MONSAC MAISON 561 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Maison typique à Monsac avec son toit de tuiles "galettes" et ses dépendances, dont un pigeonnier (au fond) et des étables, à droite. (Photo de Patrick Garcia)

MONSAC MAISON 580 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Autre vue de cette belle demeure. (Photo de Patrick Garcia)

MONSAC MAISON 590 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Maison à 3 "capucines" et à rez-de-chaussée en hauteur. (Photo de Patrick Garcia)

MONSAC MAISON A TOURELLE 200 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Petit air de Quercy, avec cette ferme avec pigeonnier en échauguette.  (Photo de Patrick Garcia)

MONSAC MAISON A TOURELLE 604 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Ici, le colombier peut servir à "défendre" la porte cochère. (Photo de Patrick Garcia)

J’arrive en quelques secondes au croisement principal de « Monsac ». En face le D27 me ramène vers « Bayac », à gauche vers « La Micalie » et enfin à droite, le C2 vers les « Lizettes ».

   Je le prends.

108ème, un « T », à droite la zone pavillonnaire des « Lizettes », que je laisse. En bordure de route, une croix des chemins. Je continue le C2 vers « La Caillade ». J’arrive à vue du croisement sur la C203, quand j’avise à droite, sur le tertre boisé qui domine la pâture, ce qui me semble un gouffre ou une caverne.

SOUTERRAIN 966 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Cavité isolée près des "Caillades".(Photo de Patrick Garcia)

SOUTERRAIN 968 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Un souterrain court sous la chambre dont un côté s'est écroulé. (Photo de Patrick Garcia)

Je mets mon chrono sur pose et décide d’aller voir d’un peu plus prés. A première vue, il s’agit d’une grande salle cubique de 4mx4m sur 2,5m de hauteur taillée dans le tuffeau. Le côté proche du versant a dû s’écrouler, mettant à l ‘air ce qui est sûrement un souterrain-refuge. En effet, en regardant en bas à gauche en arrivant, un passage d’homme m’intrique. Sans lampe de poche, je glisse mon petit appareil photo et au hasard, fait 2 clichés. En dessous de la chambre, il y a donc une galerie qui court sous le roc ; qui plus bas est en bon calcaire blanc, plus costaud que cette espèce de tuffeau où je me trouve…. Intéressant, il faudra que je me renseigne !

MONSAC CHALIS CHARTREUSE 348 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: La très belle chartreuse des"Challis" à Monsac. (Photo de Patrick Garcia)

MONSAC CHALIS CHARTREUSE 353 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: La très belle chartreuse des"Challis" à Monsac. (Photo de Patrick Garcia)

MONSAC CHALIS CHARTREUSE 354 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: La très belle chartreuse des"Challis" à Monsac. Le puîts. (Photo de Patrick Garcia)

MONSAC CHALIS CHARTREUSE 346 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: La très belle chartreuse des"Challis" à Monsac. (Photo de Patrick Garcia)

MONSAC CHALIS CHARTREUSE 612 copie

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: La très belle chartreuse des"Challis" à Monsac. L'entrée à cour fermée.(Photo de Patrick Garcia)

Je remets mon chrono en service.

 119ème, j’arrive au « T » de « La Caillade ». Je laisse la voie qui va à « Naussannes » à droite, et reviens vers « Bayac » à gauche, mais j’ai envie de m’arrêter à « Lavergne » à droite, pour revenir par la « Boucle du Rocher du Corbeau ».

135ème, je quitte le C203 qui va à « Naussannes » et prends à droite la voie sans issue vers les deux hameaux de « Lavergne Haute et Basse ».

     Cet ancien village n’est plus que l’âme de ce qu’il fut, habité aujourd’hui par de nouveaux habitants, issus d’horizons bien différents, mais tous amoureux de ce coin pittoresque. Ici se croisent de nombreux chemins de randonnées parfaitement entretenus et parcourus quotidiennement par des amateurs de nature sauvage.

RANDO DE LA CAILLADE 843 copie

 

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: La très belle chartreuse de" Lavergne" sur la commune de Bayac". (Photo de Patrick Garcia)

RANDO DE LA CAILLADE 844 copie

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: La très belle chartreuse de" Lavergne" sur la commune de Bayac". (Photo de Patrick Garcia)

173ème, j’admire le bel ordonnancement des maisons du hameau haut, des logis à louer, et surtout une magnifique (et immense) chartreuse. Un véritable manoir où pourraient loger 5 familles ! Comme partout, ici, l’architecture est préservée du plastique, les volets en bois, les tuiles en matériaux nobles, les murs sont préservés de la « Tyrolienne », les toits sont à forte pente et arborent de beaux « coyaux », la pierre ocre est omniprésente…

(Voir, pour cette partie de la sortie, la page 142 de ce blog, qui décrit en photos et en détail ce trajet)

    Je poursuis, je ne prends pas à gauche le départ d’un sentier de randonnée indiquant le « Rocher du Corbeau », les habitués m’ont recommandé de passer plutôt par « Lavergne Basse », le coup d’œil est plus « spectaculaire ». J’arrive enfin un peu plus bas, au hameau de « Lavergne Basse ». Un particulier restaure une bergerie à côté de ce qui fut une tour de guet. D’après Jean Claude Le Bourvellec, l’historien local, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même, mais cette tour assez haute, permettait à un guetteur de prévenir les environs par un système de feu, quand un envahisseur était menaçant. Il m’a d’ailleurs montré près de la fenêtre, où ce qu’il en reste, un siège en pierre qui permettait d’œuvrer à  lumière du jour. Le tout a été arasé, plus ou moins reconstruit par un maçon du coin, sur une hauteur de 2 à 3 mètres, sous la direction de l’Architecte des MH.

LAVERGNE 274 copie

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Très belle demeure à Lavergne. (Photo de Patrick Garcia)

     Les 4 ou 5 maisons qui forment le hameau sont très belles, parfaitement intégrées dans le paysage, elles font corps avec lui. Si les flancs de cette haute colline sont boisés de chênes et de châtaigner, le haut de ce plateau est calcaire et forme « causse ».

     Au « T », je suis parti depuis 45 mn ; j’oblique à gauche, pour continuer tout droit un sentier qui se faufile entre deux maitresses propriétés. Sur celle de gauche, se trouve un ancien four banal, un écriteau m’apprend qu’il a été restauré avec l’aide de la « Fondation du Patrimoine ». De là, la vue sur l’ensemble des bâtiments de cette maison de maître est très belle. Les formes sont typiques de la région ; mélange de style quercynois et périgordin. Je poursuis mon chemin vers ce qui va m’emmener à croiser la fameuse boucle du « Rocher du Corbeaux ».

    Juste en dessous, à 200 mètres, les restes d’une belle bergerie à droite, heureusement, elle semble en bon état, ce serait bien dommage de la laisser se perdre et rejoindre les tas de gravats moussus qui indiquent, de-ci, de-là, qu’il y a eut de la vie dans ces amoncellements pierreux informes

     Partout la pierre en surnombre a obligé les paysans à la dégager des terres, à s’en servir pour élever des clôtures pour les « pacages », empierrer les « carrerous » et élever des « gariottes », ces belles cabanes de berger où je m’abritais lors de cette boucle quand un violent abat de grêle me cingla le visage…

MOLIERES 946

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Abri de berger dans les bois. (Photo de Patrick Garcia)

En cette fin février, le temps est frais et à la pluie, mais bien emmitouflé et dans mon « goretex », muni de bons souliers de marche, je ne crains rien ! Je passe donc un quart d’heure à admirer les chênes se tordre et hurler avec le vent, tandis que la cahutte de pierre sèche m’abrite du vent glacial, j’en profite pour noter les temps et plans qui me permettront de commenter ce circuit. Cet abri se trouve dans l’alignement de la bergerie que je viens de décrire, à 100 mètres en-dessous, un sentier à droite y conduit facilement, et un beau chêne a poussé devant l’entrée, sans en fermer l’accès, mais peut-être en menaçant sa survie par ses racines…

   Le grain est passé, la pluie reprend doucement, le vent se calme, je reprends ma balade, pour la clarté du chronométrage, j’ai mis mon chrono sur pose. Je le réactive.

187ème, Après quelques lacets et de beaux paysages boisés, je croise le chemin « du Rocher du Corbeau ».

LAVERGNE BASSE ROC DU CORBEAU 262 copie

Bayac(24) Balade pittoresque sur les pas de Jacquou: Le "Rocher du Corbeau", un lieu sublime de promenade . (Photo de Patrick Garcia)

 Il suit un « rieu », sorte de fossé alimenté par un filet d’eau bien agréable l’été.

L’endroit est pittoresque, ce chemin est parfaitement entretenu et au bout d’un quart d’heure, j’arrive à cette petite falaise utilisée pour faire de l’escalade. La falaise a des couleurs chaudes et vives, la végétation luxuriante, et la grande pâture de l’autre côté du ruisseau, par un jour ensoleillé, doit être un tableau splendide.

    Je continue la « tortille »qui descend en pente douce, toujours bordée par le ruisselet et la pâture d’un côté et le versant rocailleux et boisé à ma gauche.

204ème, Quelques hectomètres plus loin, j’arrive à un « T » avec le sentier qui arrive de gauche, de Bayac, et qui poursuit à droite vers le château de Bannes.

Je prends à gauche et continue  droit vers le village.

215ème, en quelques enjambées je suis au moulin à l’aplomb du château de Bayac.

De là, je remonte à gauche vers le village d’où je suis parti.

225ème je suis arrivé au parking près du cimetière, point de départ et d’arrivée de la plupart des randonnées.

 

Cette balade fait donc 3h45mn, auquel il faut rajouter tous les temps de pose, de photographie, de casse-croûte ou de visite… De quoi meubler une bonne partie de la journée, ou, si on est sportif, de se faire une « course » contre la montre dans de beaux paysages variés et riches en spectacle.  Effectuée à un petit rythme de 4km/h maximum, elle doit avoir une longueur de 15 kms environ.

Elle est accessible à tous, familles ou sportifs chevronnés.

PATRICK GARCIA