ESPELETTE, LA BELLE CAPITALE DU PIMENT

ESPELETTE

Petit village de près de 2000 habitants, à proximité des plages de la Côte basque, Espelette est un de ces lieux hauts en couleurs qui font le charme du Pays Basque.

ESPELETTE VILLAGE 359 copie

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: superbe jeu d'opposition des couleurs dans les boiseries des maisons.(Photo: Patrick Garcia)

ESPELETTE VILLAGE 360 copie

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: (Photo: Patrick Garcia)

ESPELETTE VILLAGE 365 copie

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: chaque  bâtisse est fière d'étaler sa production sur les murs.(Photo: Patrick Garcia)

ESPELETTE VILLAGE 367 copie

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: C'est à qui en étalera le plus! (Photo: Patrick Garcia)

ESPELETTE VILLAGE 368 copie

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: Ils sont l'Or Rouge de la ville.(Photo: Patrick Garcia)



Enveloppé dans un décor de verdure, blotti au pied du Mondarrain, Espelette, s'enorgueillit d'un glorieux passé.

Le bourg est charmant : rues encadrées de maisons blanches, fleuries, aux boiseries vertes ou rouges, parfois bleues, et pierres de taille sur les chaînages d’angles et linteaux. Ce cadre harmonieux lui a valu d'être élu " le plus coquet village " de notre pays en 1922, et d'obtenir le diplôme de " Prestige de la France " en 1955. Curieusement, ce village phare de notre belle France ne fait pas parti de l’association des « Plus Beaux Villages de France », il y en a 153, comme sa voisine Ainhoa !

ESPELETTE VILLAGE 375 copie

 

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: Le "sang de boeuf" est bien l'emblème des basques! (Photo: Patrick Garcia)

ESPELETTE VILLAGE 383 copie

 

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: (Photo: Patrick Garcia)

ESPELETTE VILLAGE 392 copie

 

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: tours cette alternance des couleurs qui charme les touristes...(Photo: Patrick Garcia)

ESPELETTE VILLAGE 393 copie

 

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: tous les jours en toutes saisons, ils sont des milliers a venir photographier ce village!(Photo: Patrick Garcia)

ESPELETTE VILLAGE 396 copie

 

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: plus décorée qu'un arbre de Noël!(Photo: Patrick Garcia)

Au cours de votre visite d'Espelette vous allez découvrir :

Le Château Féodal, du XIVe siècle, c’est grand bâtiment quadrangulaire à tour ronde qui abrite aujourd'hui la mairie ainsi que des salles où des expositions sont à visiter tout au long de l'année.

 

L’église St Etienne, joyaux du XVIe, possédant un clocher porche Renaissance et une nef qui s'appuie sur de gros contreforts. Elle renferme trois étages de galeries, et, comme partout dans le Pays Basque, un splendide retable baroque doré.

Mais, ici, tout autant que le cadre romantique, et le bâti ancestral, c’est un végétal qui donne ses lettres de noblesses à la petite ville : le Piment…

Le Piment est dans la belle région d'Espelette, depuis des siècles, dans chaque maison, dans chaque ferme, c'est lui qui apporte cette touche de gaîté haute en couleurs, propre à la cuisine basque. C’est lui qui en fait la richesse et la renommée, c’est lui qui décore la maison de ses longs chapelets !

Autre particularité, le cheval le Pottok, qui vit dans les montagnes environnantes en liberté, mais il n'est pas sauvage. Vous pourrez le rencontrer lors de vos randonnées, et le caresser, car il n’est pas du tout farouche.

De nombreux Artisans vous présenteront leurs produits au cours de votre visite.

LE CHÂTEAU :

ESPELETTE CHATEAU 369 copie

 

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: deux vues du château. (Photo: Patrick Garcia)

ESPELETTE CHATEAU 402 copie

 

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: autre vue du château. (Photo: Patrick Garcia)

De l'an 1000 à nos jours… Les châteaux-forts ont toujours été très peu nombreux en Pays Basque Nord. Le nom d'Espelette et le nom du château, dont l'étymologie signifie " lieu planté de buis " tirent leur nom d'une famille noble de Navarre où le buis abonde. Les barons d'Ezpeleta firent bâtir un château vers l'an 1000, et furent maîtres de l'actuel jusqu'en 1707 après extinction de la branche familiale de France en 1694.

Les Ezpeletars devinrent ainsi possesseurs d'une terre noble… Dès lors, le château servit de presbytère jusqu'en 1967, il abrita également le palais de Justice de Paix et l'école publique. La tour d'angle a été inscrite à l'inventaire des Monuments historiques en 1937 et l'ensemble du château en 1993. En 1997, à la demande du Service Régional de l'Archéologie d'Aquitaine et de la Mairie d'Espelette, la société HADES a réalisé l'étude archéologique du château.

ESPELETTE VILLAGE PONT 424 copie

 

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: il n'y a pas que le château et les vieilles maisons, au bas du village, un joli pont romain sur la Latsa.  (Photo: Patrick Garcia)

ESPELETTE VILLAGE PONT 425 copie

 

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: il n'y a pas que le château et les vieilles maisons, au bas du village, un joli pont romain sur la Latsa.  (Photo: Patrick Garcia)

Une prospection archéologique à sa périphérie a révélé les vestiges d'une forteresse de la fin du Moyen-âge. En 1998, la rénovation complète du château a débuté : restitution des baies disparues et suppression des ouvertures parasites. La Municipalité d'Espelette a décidé de faire effectuer le dégagement des vestiges du château médiéval. Ces vestiges sont en fait ceux d'une vaste enceinte flanqué de 5 tours, en forme de polygone irrégulier qui semble-t-il s'étendait sur tout le quartier. Cette découverte pour l'archéologie locale éclaire le passé d'Espelette, et enrichit le patrimoine de notre village.

Le château est aujourd'hui le centre de la vie administrative, culturelle et sociale d'Espelette, en abritant au rez-de-chaussée, le secrétariat de Mairie, la salle du conseil municipal, les bureaux sociaux. Le premier étage se partage entre l'Office de Tourisme et la bibliothèque. Quant au deuxième étage, il est utilisé pour de nombreuses expositions et consacre une des deux salles à des expositions permanentes.

 

LE CHÂTEAU : est ouvert : 
* du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h
* samedi matin de 8h30 à 12h30

Expositions permanentes : "
- Le Piment dans le monde "
- Armand DAVID
- Agnés SOURET

 

L’ÉGLISE ST ETIENNE :

ESPELETTE EGLISE EXT 370 copie

 

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: la belle église dans son quartier typique. (Photo: Patrick Garcia)

ESPELETTE EGLISE EXT 410 copie

 

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: l'avenue de l'église, quel bel ensemble! (Photo: Patrick Garcia)

ESPELETTE EGLISE INT 400A copie

 

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: le retable, superbement décoré! (Photo: Patrick Garcia)

L’église St Etienne a bien l'allure d'une forteresse par l'épaisseur des murs et de ses contreforts. Son clocher-porche d'architecture carrée et massive, a été construit en 1667, le corps du bâtiment était déjà construit en 1593. Le porche présente un profil renaissance et abrite un des plus beaux portails du pays. La date de 1627, inscrite sur ce dernier est celle de sa reconstruction.

 

DSCN6418

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: curieux bénitier traversé par un pilier .  (Photo: Patrick Garcia)

A partir du 16ème siècle, l'homme, fut installé dans les tribunes ou galeries. Cette église en possède 3 qui donnent un cachet si particulier aux églises basques. Ces galeries eurent, semble-t-il, une origine purement pratique. La population augmenta au cours du 16è siècle, grâce notamment, à la culture du maïs importé des Indes (Amérique du Sud). Pour pallier à ce manque de places il aurait été préféré une solution plus économique de la nef vers le haut sur plusieurs niveaux.

 

ESPELETTE EGLISE INT 412 copie

 

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: comme toutes les églises basques, il y a des galeries en hauteur pour augmenter la capacité des places, et souvent réservées aux hommes et aux notables, ici celle de gauche. (Photo: Patrick Garcia)

ESPELETTE EGLISE INT 413 copie

 

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: et les galeries du côté droit. (Photo: Patrick Garcia)

Magnifique retable du XVIII ème siècle à deux registres, avec niches à coquilles garnies de statues bois doré; au centre un grand tableau représentant la lapidation de St Etienne. Des deux côtés du tabernacle, deux scènes sculptées sur bois : l'arrestation et la lapidation de St Etienne. Sur le tabernacle, une croix de bois dorée XVII ème ou début XVIII ème, restaurée récemment.

DSCN6414

 

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: l'église vue depuis l'entrée.  (Photo: Patrick Garcia)

ESPELETTE EGLISE INT 401

 

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: l'église vue du choeur vers la porte, pas loin de 700 personnes peuvent participer aux offices de cette petite église!   (Photo: Patrick Garcia)

Le cimetière comme tous ceux du Pays Basque est bien tenu; les fleurs s'y retrouvent en abondance et leur donnent un aspect paisible et gai… avant-coureur de la résurrection. Le cimetière est intéressant par ses plaques funéraires discoïdales et par quelques stèles tabulaires et des plates-tombes.

 

ESPELETTE VILLAGE 404 copie

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: vue du village depuis le porche de l'église. (Photo: Patrick Garcia)

La stèle discoïdale, fréquente dans les cimetières basques, est antérieure au christianisme. Afin de mettre en valeur le patrimoine basque, des stèles ont été transplantées sur le côté ouest de l'église. Deux d'entre elles sont datées de 1631. Dans ce cimetière, adossée au mur de l'église (mausolée rose à colonnes) vous pourrez voir la tombe d'Agnés Souret la "plus belle femme de France" élue au premier concours national en 1922.

L'église est ouverte tous les jours de 9h à 18h.

 

ESPELETTE VILLAGE 398 copie

 

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: le piment a transformé ce beau village en capitale touristique...(Photo: Patrick Garcia)

ESPELETTE VILLAGE 400 copie

 

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: On vient s'approvisionner pour moins de 5 euros le pôt de 50 grs!(Photo: Patrick Garcia)

LE PIMENT:

Il semble avoir été introduit en terre basque autour des années 1600 par quelque navigateur de retour d'Amérique du Sud; Mais vous pouvez d'après une légende découvrir une autre origine du piment.

A partir de cette époque, la plante, dont le fruit sec moulu permet de remplacer le poivre , sera présente dans la plupart des jardins et fermes.

DSCN6395

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: le marché du piment est une industrie florissante .  (Photo: Patrick Garcia)

Cette variété s'appelle : le Gorria (le rouge en basque), le seul piment épice métropolitain. On dénombre 400 000 pieds sur 10 villages (55 producteurs). Prix d'un kilo de piment poudre 40 €uros. La récolte du piment d'Espelette débute à la mi-août.

Il vient d'obtenir l'appellation d'origine contrôlée (AOC) pour ses producteurs, " l'AOC piment d'Espelette" fait partie de notre patrimoine Deux obligations : il doit être ramassé à la main et rouge, le séchage doit être naturel et durer 15 jours minimum.

Traditionnellement exposé en guirlandes rouge sang sur les façades des maisons, il sèche également sur des clayettes, dans des tunnels, à l'abri de la pluie. Le séchage favorise la maturation du piment et améliore son arôme.

Avant d'être concassé, il est chauffé dans des fours puis il est broyé. On trouve aussi le piment d'Espelette en coulis légèrement vinaigré et salé pour les sauces, en purée mélangée à des épices pour accompagner brochettes et grillades, en lamelles au vinaigre pour enrichir les omelettes et les salades.

 

Les charcutiers basques sont friands de piment d'Espelette (particulièrement pour les jambons). Le piment d'Espelette donne du goût sans être agressif. Il est utilisé dans la préparation de l'axoa, prononcer "achoa.

Fête du piment : le dernier dimanche d'octobre.

 

ESPELETTE 394 copie

Espelette (64): la belle capitale basque du piment: pas belle cette enseigne? (Photo: Patrick Garcia)

Ma visite me laisse agréablement surpris par d’apaisants sentiments de bien-être. Ici, tout est heureux et simple. Pas de grande cathédrale, de château fantastique, de site extraordinaire…. Simplement le bonheur de se retrouver entre gens de bonnes compagnies, dans un lieu marqué du sceau du bonheur… Tout est sain et beau. Les gens souriants…. Le résumé de ma visite est complété Wikipédia, les guides de l'O.T. et par ce texte excellent dont j’approuve la totalité des lignes issues du site :

 http://monpetitvillage.free.fr/index.htm

 PATRICK GARCIA