STE ENGRACE ENVIRONS 919

Je continue mon périple basquais, je quitte St Jean Pied de Port pour une vallée nichée contre la « Pierre St Martin » et « Iraty » où l’on fabrique le fameux fromage, et j’arrive dans un délicieux village de basse montagne, à quelques kms de la frontière espagnole : « Tardets-Sorholus ». Ce village de la « Soule », bordé par un gave, est adorable par ses maisons qui sont toutes peintes d’une couleur différente, que ce soit dans les tons pastels ou violents…. Ce qui tranche avec nos habitudes, mais qui ici, ne serait-ce que par le puissant ciel bleu et l’architecture navarro-basquaise, me parait normal, en tout cas, je trouve cela élégant et réjouissant….

     Preuve du dynamisme du bourg, on y trouve tous types de commerces et, le jour de mon arrivée, un agréable marché fermier riche en couleurs, en parfums et aussi en chants basques générés par la sono locale. Les gens y viennent des campagnes pour se ravitailler, mais surtout pour s’y rencontrer, et deviser, sous leur grands bérets, appuyés sur leurs grands  bâtons et devisant dans leur idiome parfaitement étanche à ma compréhension.

   Sur la place centrale, se situe un Office du Tourisme occupé par une charmante jeune femme qui est vraiment à l’écoute des visiteurs, et visiblement amoureuse de son pays dont elle parait connaître toutes les subtilités et tous les lieux à visiter.

    Muni de ses conseils, nous repartons approvisionnés de fiches de randonnées, de cartes et d’un circuit attractif.

    Si le premier jour est dédié à la visite du village et de ses lieux symboliques, dès le lendemain, j’attaque le circuit qui me semble le plus intéressant.

EN ROUTE VERS STE ENGRACE :

trajet ste engrace

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Le trajet à partir de Ste Livrade sur Lot. (Photo: José Patrick Garcia)

  Ste Engrâce est à 15 ou 20 kms de mon point de départ, et plus on s’élève, plus je pense à la chanson de Ferrat : « Que la Montagne est belle »…. Et c’est vrai que sous ce ciel d’azur, les verts chatoyants des pâtures et des versants sont sublimes. La route serpente le long du gave, parfois enserrée dans les gorges, parfois épanouie  quand elle s’élargie dans une mince vallée ensoleillée.

   Mon programme consiste à visiter l’antique église de Ste Engrâce le matin, une église du 11ème avec des peintures merveilleuses et qui a été patiemment restaurée, cela le matin, puis l’après midi, de visiter les « Gorge de Kakueta », dans la même commune, mais un peu plus bas.

    Ces gorges sont réputées pour leur magnificence, et le soin que l’on a porté à les rendre accessibles par des ponts des passerelles et des garde-corps….

    Il est 10h30 quand je gare mon véhicule au pied du panneau du village, je laisse donc la D113 qui continue vers le col, et la station de ski de la « Pierre St Martin ».  Le village est minuscule et le paysage grandiose ! Les versants de la montagne qui servent d’écrin au hameau et à son église, elle servait de halte aux pèlerins, sont de toute beauté. La montagne n’a pas souffert du manque d’eau général, partout l’herbe est grasse pour le plus grand bonheur des troupeaux de vaches et de moutons qui s’égayent dans cette mangeoire immense. Les « sonnailles » se répondent d’un versant à l’autre.

STE ENGRACE ENVIRONS 803

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Au bout du monde, près du Paradis....(Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE ENVIRONS 918

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Un cadre merveilleux. (Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE ENVIRONS 800

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Le paysage à 360 degrés est magnifique. (Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE ENVIRONS 919

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Opulence de la nature et paysage immenses. (Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE ENVIRONS 921

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Face au village et à son église, les gorges que nous visiterons plus bas. (Photo: José Patrick Garcia)

   Je m’approche enfin de cette église romantique mais qui cache bien aux étrangers, les richesses picturales et lapidaires qu’elle renferme.  Avant d’y entrer, je jette un œil aux plaques funéraires discoïdales anciennes et souvent illisibles qui sont rassemblées à droite du porche. Ce porche qui n’est pas pompeux mais décoré d’un joli Chrisme au-dessus de la porte.

STE ENGRACE EGLISE EXT 914

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): L'église romantique du petit village à flanc de montagne. (Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE EGLISE EXT 898

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Alignements de stèles discoïdales dans l'ancien cimetière jouxtant l'église. (Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE EGLISE EXT 903

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Un Chrisme sur le tympan  modeste de l'église. (Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE EGLISE EXT 904

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): De chaque côté du porche d'entrée, sous le tympan, de colonettes et leurs chapiteaux historiés.  (Photo: José Patrick Garcia)

   J’entre, et je comprends la réputation de ce sanctuaire. Le bâti est en pur roman, une petite nef terminée par une abside en cul de four, encadrée par deux collatéraux séparés chacun de la nef par trois assemblages de colonnes, bref 3 piliers, ce qui fait que tous les poids des voûtes reposent sur ces 6 piliers, hors les murs bien sûr. Chacune de ces collatéraux  se termine en chapelle en cul de four, se qui donne le plan d’un rectangle terminé par 3 demi cercles qui servent de chevet.

STE ENGRACE EGLISE INT CHAPIT 839

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Superbes couleurs des chapiteaux historiés, comme des arcs et des colonnes!(Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE EGLISE INT CHAPIT 845

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Décors de billettes rouges, colonnes peintes en trompe l'oeil... (Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE EGLISE INT CHAPIT 850

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Comme toujours, la lutte entre le bien et le mal...(Photo: José Patrick Garcia)

   Mais le plus admirable dans l’église, sont les peintures. Celles de la voute en demi coupole qui termine la nef sont d’une incroyable fraîcheur et d’une luminescence absolue. Les bleus qui entourent Jésus et Dieu, enchâssés dans un globe, sont d’une beauté…. Ce ciel garni d’étoiles est le Paradis…. Des saints et la Vierge complète ce tableau qui a marqué les esprits pendant des siècles, même si les conditions de visite n’étaient pas les mêmes, puisque la seule lumière que possédaient nos ancêtres, ne permettaient pas de mettre en valeur toutes les subtilités des artistes de l’époque. Cette partie centrale du chevet est garnie de nombreux tableaux de saints et d’un retable, comme dans les deux autres chapelles. En haut des murs, la séparation avec les voûtes se fait par un cordon de billettes, ornement typique du roman, ici, elles sont rouge carmin, comme la majorité des peintures qui soulignent les nombreux chapiteaux historiés dont l’église est garnie. Mais je tiens à souligner ici, l’énorme travail pictural réalisé à garnir les arcs doubleaux par des motifs en arabesques, floraux et géométriques. Si les nervures sont décorées, les colonnes du chevet ne le sont pas moins. Des motifs géométriques, dans le style de mosaïques aux couleurs vert, jaune, rouge, ocre, blanc… Parfois bleuté.

 

STE ENGRACE EGLISE INT CHAPIT 870

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Le chevet est protégé par une antique et magnifique grille en fer forgé...(Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE EGLISE INT CHAPIT 833

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Détail de la grille"épineuse" et d'un chapiteau.(Photo: José Patrick Garcia)

    Afin de séparer le chevet proprement dit, de la nef, une grille en fer forgée garnie de lances et de crochets, est élevée et dissuade les prédateurs. La réalisation de cette protection est un véritable exploit et a dû coûter bien des efforts à l’artiste, comme à la communauté….

   Pour le reste, l’essentiel de la richesse est lapidaire. Il y a de très nombreux chapiteaux parfaitement conservés et tous admirables. Ils sont visiblement des prémices de l’art roman, car un peu « naïfs » si j’ose m’exprimer ainsi.

STE ENGRACE EGLISE INT CHAPIT 818

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): L'Adoration des rois mages.  (Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE EGLISE INT CHAPIT 823

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): La même sous un autre angle.  (Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE EGLISE INT CHAPIT 854

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): La Fuite en Egypte.  (Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE EGLISE INT CHAPIT 856

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): La même sous un autre angle.  (Photo: José Patrick Garcia)

Le plus connu et le plus explicite est « l’Adoration des Rois Mages » que l’on reconnait à leurs habits pompeux et à leurs couronnes, qui se présentent à genou devant l’Enfant-Dieu. Sur un autre, le Léviathan, monstre qui avale les âmes perdues, officie sa terrible occupation. Un autre me semble être la « Fuite en Egypte », le fameux épisode du « Massacre des Innocents » provoqué par Hérode1er qui oblige Joseph à aider à faire fuir en Egypte la Vierge et l’Enfant Jésus. Ces deux personnages montés sur des mules, dont un tient un bébé dans ses bras parait bien représenter cette scène. D’autres, plus lointains et masqués par la grille, ne me permettent pas d’être très sûr…. Des monstres, des vieux hommes tirant sur leurs barbes…

 

STE ENGRACE EGLISE INT CHAPIT 827

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Motif classique du roman, des feuilles terminées en boules, et des colonnes peintes de lignes brisées de couleur rouge. (Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE EGLISE INT CHAPIT 861

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Superbe chapiteau au personnage ailé, certainement un moine avec son chapelet noué à la ceinture....(Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE EGLISE INT CHAPIT 867

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Magnifique ensemble, Eve et Adam copulant sous le regard de la bête immonde?(Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE EGLISE INT CHAPIT 869

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Chapiteau énigmatique... Un animal semble mordre un autre au visage humain? (Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE EGLISE INT CHAPIT 885

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Ces treilles symbolisées paraissent bien phalliques.... (Photo: José Patrick Garcia)

Des chapiteaux plus classiques représentent des treilles, de longues feuilles se terminant en grosses boules…

Je referme à regrets la porte de « cette machine à remonter le temps » qu’est Ste Engrâce, 10 siècles nous séparent de la pose de la première pierre, que n’a –t-elle vécue pendant ces dix siècles ? Que de milliers de pèlerins n’a-t-elle vu passer ? Sous le soleil accablant de l’été ou parmi les neiges des hivers tellement plus rudes qu’aujourd’hui…

oooooOOOooooo

WIKIPEDIA ET STE ENGRACE :

Sainte-Engrâce

Sainte-Engrâce fait partie de la « Soule », une province basque. La commune regroupe deux hameaux, Sainte-Engrâce Caserne et Sainte-Engrâce Bourg, le long de la départementale 113, dans la vallée de l'Uhaitxa. La mairie et l'école se trouvent dans le hameau de La Caserne, et l'église au bourg distant de 5 km. En haut de la vallée se trouve le cirque de Sainte-Engrâce.

Sainte-Engrâce se trouve sur le GR 10, sentier de grande randonnée qui longe les Pyrénées de l'Atlantique à la Méditerranée (870 km).

Histoire

STE ENGRACE ENVIRONS 797

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Le hameau ne comporte que 3 ou 4 maisons autour de son église. (Photo: José Patrick Garcia)

Le village de Sainte-Engrâce s'est probablement formée autour de l'église du même nom, fondée en 1085 par l'abbaye de Leyre en Navarre, à laquelle s'adjoignait un hôpital pour les pèlerins. C'était une étape sur le chemin de Compostelle, dont le nom fait référence à une jeune Lusitanienne qui fut martyrisée par les Romains vers l'an 300 alors qu'elle se rendait en Gaule pour épouser un noble chrétien. Le culte de la sainte prit naissance à Saragosse et la légende dit qu'au Xe siècle, des voleurs s'emparèrent d'un bras de la sainte et le cachèrent dans le tronc creux d'un chêne. Chaque jour un taureau s'agenouillait devant le chêne et ses cornes flamboyaient. Une église fut alors édifiée à cet emplacement et devint lieu de pèlerinage. La précieuse relique disparut en 1569 au cours des guerres de religion. L'église fut classée monument historique en 1841. Elle fut l'objet d'importants travaux de restauration dans le milieu des années 1980.

 

Patrimoine religieux

STE ENGRACE EGLISE INT CHOEUR 876

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): L'incomparable et merveilleux choeur roman aux peintures lumineuses de l'église.... (Photo: José Patrick Garcia)

L'église est romane, massive, avec une abside, deux absidioles et un clocher carré. Les trois nefs comptent 12 chapiteaux remarquables. Lors de la visite, on peut, moyennant quelques pièces, déclencher l'éclairage du chœur et la diffusion de très beaux chants religieux basques. Le cimetière contient des stèles discoïdales caractéristiques du pays basque. Eglise de Sainte-Engrâce : dans un amphithéâtre de verdure

STE ENGRACE EGLISE INT CHAPIT 889

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Encore une énigme, cet homme qui tresse sa longue barbe! (Photo: José Patrick Garcia)

Entouré de forêts, de mamelons moussus et de prairies propices à l'activité pastorale, le village de Sainte-Engrâce est célèbre pour les Grottes de Kakuetta mais également pour son église romane du XIe siècle, Santa Grazi.

Patrimoine environnemental

STE ENGRACE ENVIRONS 919

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): D'ici, des chemins balisés mènent au Paradis des randonneurs.... (Photo: José Patrick Garcia)

En plus du GR 10, il existe plusieurs sentiers balisés proposant des promenades de durées et de difficultés variables (de 2 à 7 heures) vers la forêt d'Iraty, les gorges d'Ehujarre, les gorges de Kakouetta.

Depuis 2010, l'immense salle de La Verna est ouverte au public. C'est une cavité qui fait partie du gouffre de la Pierre-Saint-Martin.

oooooOOOooooo

 LES GORGES DE KAKUETTA A STE ENGRANCE 

    Je reprends mon véhicule et redescends sur 1,5km, jusqu’au parking des « Gorges de Kakuetta », le second trésor de Ste Engrâce. En fait il y a 3 trésors à Ste Engrâce : l’église magnifique que je viens de visiter, c’est le trésor en surface, en relation avec le Paradis des âmes pour les croyants (je suis athée), le second trésor est plus en profondeur, ce sont ces fameuses gorges que je vais vous présenter au cours de mon excursion, et le 3ème, lui est en profondeur et masqué, c’est la « Grotte de La Verna ». La grotte de La Verna ou plus précisément salle de La Verna est une cavité naturelle aménagée pour le tourisme, située dans la commune française de Sainte-Engrâce, dans le département des Pyrénées-Atlantiques, en région Aquitaine. Un tunnel artificiel d’une longueur de 660 mètres donne accès à cette salle souterraine qui fait partie du réseau karstique de la Pierre-Saint-Martin. C'est la plus grande salle souterraine aménagée pour être visitée, dans le monde.

   Pour aujourd’hui, j’en resterai aux deux premiers joyaux et me gare sur le parking du site. Cette grotte est aménagée pour la visite, et de quelle manière, il est donc normal d’en faire payer la visite. Mais pour 5 euros, on peut passer une après-midi dans un endroit fantastique où des aires de pique-nique avec tables sont aménagées. L’été, la fraicheur des gorges est bienfaisante, par contre, c’est la « surpopulation »…. Et comme par endroit, le passage est étroit, nous sommes obligés de stationner pour laisser passer une vague descendante, mais cela vaut la peine… La peine ? Il y en faudra un peu, ainsi que de bonnes chaussures de marche, car même l’été, les fonds de cette gorge, parfois à 350 mètres de profondeur, sont humides et les feuilles le rendent glissant, mais il vous faudra aussi monter et redescendre quelques pentes ardues.

DSCN0019

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Descente dans un endroit extraordinaire avec des falaises qui nous dominent de 300 mètres....(Photo: José Patrick Garcia)

DSCN0021

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Si le site est superbement aménagé, parfois on ne peut circuler de front, il faut savoir être prévenant vis à vis des autres.  (Photo: José Patrick Garcia)

   Je descends jusqu’à l’auberge-bar qui sert de guichet pour les tickets, et je m’élance , j’ai mal choisi mon terme, car sitôt parti, un véritable « mur » se présente à nous…. Je suis un bon marcheur, quotidien, mais ces 300 mètres à quasiment 30% me laissent rétamé ! Heureusement, les organisateurs de ce site, on prévu tout ce qu’il faut pour nous aider, des rambardes, des câbles, des cordes pour s’accrocher et s’aider, des passerelles ancrées dans la montagnes par de profonds pieux, et même, des postes de secours reliés par voie hertziennes tous les 400 mètres.

DSCN0022

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Par moment, la gorge ressemble à l'Amazonie...(Photo: José Patrick Garcia)

DSCN0024

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Par moment, les vasques de plus de 2 mètres de profondeur paraissent de verre... (Photo: José Patrick Garcia)

DSCN0025

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Un autre monde....(Photo: José Patrick Garcia)

DSCN0026

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Parfois les deux versants des gorges se touchent, comme ici...(Photo: José Patrick Garcia)

     Passé cette première ascension, le reste est bien plus facile, il y a des escaliers, et les pentes sont plus douces. Le ruisseau qui deviendra gave, « l’Ibarra », est large et atone en ce début d’octobre, presque à sec, il va s’étoffer par l’apport des cascades tout au long du parcours.

    Le gave, tapissé de galets, est recouvert de milliers de « cairns » bâtis avec ces mêmes galets, par les visiteurs voulant laisser une trace de leur passage, mais aussi, se rafraichir les pieds, l’été, quand là haut, il fait plus de 40 degrés… Ces « Cairns » se présentent sous la forme de petites pyramides dont certaines sont de véritables exploits de technique défiant les lois de la gravité, j’en ai vu qui étaient composés de plus 20 galets et pierres.

STE ENGRACE KAKUETTA CAIRN 042

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Les fameux Cairns de Kakueta, il y en a partout, des milliers, prières, offrandes, ou signatures.... Ils sont un peu tout celà.... (Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE KAKUETTA CAIRN 941

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Dès que le torrent s'élargit, ils foisonnent! (Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE KAKUETTA CAIRN 944

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Des cairns en veux-tu, en voilà.... (Photo: José Patrick Garcia)

  Passé cette mise en bouche, un tunnel d’une trentaine de mètres, creusé dans la montagne, j’attaque la visite des gorges proprement dite. Les versants se sont élevés en de véritables canyons et les bords de ces versants se rapprochent jusqu’à parfois se toucher !

   Les visiteurs, à partir de cet endroit, sont totalement dépaysés. Je me trouve au fond d’une gorge qui s’élève parfois à plus de 350 mètres, avec une végétation luxuriante, et des mousses qui, vu l’humidité ambiante et l’assombrissement de certaines parties du fond de la gorge, qui ne voient jamais le soleil. Ces mousses sont parfois tellement exubérantes qu’elles recouvrent les arbres en totalité, un peu comme la mangrove de la Floride… Partout de belles fougères, différentes de celles que je vois habituellement en sud-ouest, elles n’ont pas de tige et sortent directement en bouquet du sol…

DSCN9951

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): C'est ICI, par ce tunnel que l'on plonge au coeur de cette Amazonie Basco-navaraise.(Photo: José Patrick Garcia)

DSCN0027

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Comment un si petit ruisseau a-t-il pu creuser des gorges pareilles? (Photo: José Patrick Garcia)

 

DSCN9962

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): L'Amazonie sans les sangsues et autres douceurs... (Photo: José Patrick Garcia)

   Le paysage est sublime, et j’ai de la chance, la période est intéressante pour le photographe, car il a peu de monde, quelques centaines de personnes par jour à la mi-octobre, car les vacances sont finies, et les touristes ce jour, parlent beaucoup l’espagnol, l’allemand et l’anglais…

    Je suis quand même impressionné par les travaux de sécurisation et de visite qui ont été réalisé, quel boulot ! Je progresse tranquillement, sans chercher à faire le parcours en 2 heures AR, comme le précisent les guides touristiques. Je m’intéresse surtout à saisir toute la beauté de ce grandiose site.  L’eau est limpide, cristalline et tire sur la couleur turquoise….  Sous le ciel bleu azur, les versants d’un vert flamboyant, les pierres granitiques dorées, ces petits lacs couleur turquoise sont un ravissement supplémentaire…

   Parfois, un pont métallique enjambe le gave et le parcours change de versant quand l’autre devient trop bas.

STE ENGRACE KAKUETTA CHUTE 010

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): C'est une des attractions du circuit, la grande cascade, plusieurs dizaines de mètres de haut...(Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE KAKUETTA CHUTE 985

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Un chemin permet de passer derriére la chute d'eau et de faire la photo souvenir. (Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE KAKUETTA CHUTE 986

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): C'est un torrent comme celui-là qui a percé le tunnel qui ouvre l'entrée du site.  (Photo: José Patrick Garcia)

   Bientôt, j’arrive à mi-chemin, et j’aperçois la première curiosité de ce trajet, la grande cascade. Elle sort d’un tunnel à 25 mètres de haut. Son débit est assez important et elle permet de passer derrière son rideau, car le chemin est aménagé pour cela, et permet de faire des photos inhabituelles… Pour ma part, je préfère essayer de saisir la cascade par la face avant, depuis une passerelle aménagée à cet effet. Autour de moi, les touristes mitraillent, certains jouent les clowns pour faire croire lors de la pose, qu’ils ont ouvert un parapluie pour passer sous le ruban d’eau…

    Allez, je continue. Une autre cascade, encore plus haute, ne présente qu’un mince filet d’eau, comme une sorte de tresse de cheveux d’ange. Le sentier tortille entre d’énormes galets baignés aux pieds par les eaux du gave qui les a façonné, depuis des millions d’années…

    Après un passage très étroit, les versants s’éloignent un peu…. Du coup, le soleil s’infiltre dans la haute végétation, mettant le feu aux feuilles, pourtant, la végétation est encore verte et non jaune ou orangée, mais après la pénombre, Phébus est si puissant qu’il foudroie les feuillages qui inondent notre univers minéral de mille verts différents.

DSCN9970

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Le parcours est parfois ardu...(Photo: José Patrick Garcia)

DSCN9971

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Notez les reflets turquoise de l'eau...(Photo: José Patrick Garcia)

DSCN9978

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): L' Amazonie à bon compte, rafraichissante , l'été, quand il fait si chaud...(Photo: José Patrick Garcia)

 

    J’arrive enfin au terme du trajet allé, puisque je lis un grand panneau « La Grotte aux Mille Lacs ». Une série de passerelles permet de passer de gauche à droite, pour plus de facilité, en entrant dans la faille qui est l’entrée de la grotte. Enfin, j’arrive dans l’entonnoir final, et là, j’admire les nombreux stalagmites et stalactites qui garnissent le fond de cet entonnoir naturel et final. La visite se termine là, mais la cavité ou la faille, j’ai l’impression, continue bien plus loin…

DSCN9998

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): L'arrivée au bout du chemin et la caverne qui abrite la résurgence du torrent... Notez la hauteur de l'homme sur sa passerelle! (Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE KAKUETTA GROTTE 006

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Dans la grotte-caverne, un peu plus haut...(Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE KAKUETTA GROTTE 005

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Encore 200 mètres... (Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE KAKUETTA GROTTE 002

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Le bout du chemin, avec des stalactites... (Photo: José Patrick Garcia)

STE ENGRACE KAKUETTA GROTTE 997

 

Les merveilles de Ste Engrace (64): Descente et dernier regard vers la grotte-caverne... (Photo: José Patrick Garcia)

  Il est temps de reprendre le chemin du retour, et là, le spectacle est aussi charmant, avec ce même paysage vu sous un angle différent. La montée est aussi tuante, avant d’arriver à l’auberge. Une « mousse » s’impose avant toute chose pour retrouver ses esprits et sa respiration. Superbe moment de calme avant d’attaquer la dernière montée, celle qui vous amène sur la route. Ici, pas corde ou main courante pour s’aider…. Une pente comme çà, sur 100 mètres qui vous fait expier la blonde mousseuse que vous venez d’ingurgiter et tourner la tête….

    Enfin, étourdit par le manque de respiration et la joie d’arriver sur de l’horizontal, j’aboutis sur le  macadam.

 Je reprends ma respiration et mes esprit et je regagne mon véhicule en me réconfortant d’avoir vécu ce grand moment à une époque automnale, car en été, moi qui craint la chaleur, je serai « mort »….

     Mais je suis néanmoins fier d’avoir vécu deux très grands moments dans la même journée, dans un lieux perdu au fon fond du monde….

QUELQUES PRECISIONS UTILES :

Les Gorges de Kakuetta sont ouvertes du 15 mars au 15 novembre, sans interruption, tous les jours de 8h00 à la tombée de la nuit, en journée continue (l'heure limite d'accès est variable selon la saison et/ou les conditions météorologiques). Des parkings gratuits sont à votre disposition. 
        
Les billets d'entrée se prennent au bar "La Cascade" : la visite est libre et vous pourrez rester sur place autant de temps que vous le désirez. 
    
Les Gorges de Kakuetta sont un site naturel fragile et protégé : merci de respecter l'environnement et de remporter vos déchets avec vous. Faites ce geste là pour la nature basque ! 

Le calme environnant est propice aux haltes reposantes. Ressourcez-vous dans cette galerie géologique à ciel ouvert !

 JOSE PATRICK GARCIA