LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 857 copie

L’Aubrac…. Ce nom est le symbole de 1000 merveilles et claque comme un des fleurons de la ruralité française….

    L’Aubrac est avant tout un immense plateau volcanique et granitique situé à peu près au centre-sud du Massif Central. Trois départements sont enclavés en toute ou partie en Aubrac, le Cantal, l’Aveyron et de la Lozère… Cette région est bordée par la chaine des puys du Cantal, au Nord, à l’est par la Margeride et au sud par les plateaux calcaires des Grands Causses et les Cévennes.

AUBRAC NASBINALS 22232 copie 

 L’AUBRAC DES MONSTRES ET DES PIERRES : Un peu partout, des panneaux racontent aux visiteurs, l'histoire du plateau d'Aubrac, dont celle de la Bête du Gévaudan. (Photo : Patrick Garcia)

DSCN7797 copie

 L’AUBRAC DES MONSTRES ET DES PIERRES : Un peu partout, des panneaux racontent aux visiteurs, l'histoire du plateau d'Aubrac, dont celle de la Bête du Gévaudan. (Photo : Patrick Garcia)

DSCN7868 copie

 L’AUBRAC DES MONSTRES ET DES PIERRES : Un peu partout, des panneaux racontent aux visiteurs, l'histoire du plateau d'Aubrac, dont celle de la Bête du Gévaudan. (Photo : Patrick Garcia)

DSCN7908 copie

 L’AUBRAC DES MONSTRES ET DES PIERRES : Un peu partout, des panneaux racontent aux visiteurs, l'histoire du plateau d'Aubrac, dont celle de la Bête du Gévaudan. Ici, une statue édifiée à Auvers...(Photo : Patrick Garcia)

AUBRAC NASBINALS 22233 copie 

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Les "drailles" (murs de pierres), les burons, les vaches de race Aubrac, la végétation, le fromage.... Tout est mis en valeur. (Photo: Patrick Garcia)

     C’est aussi en Aubrac que sévit, à partir de 1764, et durant plusieurs années, la fameuse « Bête du Gévaudan », qui serait un ou plusieurs loups énormes  qui ont provoqué plus d’une centaine de morts, et certainement beaucoup plus ! En effet, des victimes ont été entrainées dans des lieux inabordables des dédales rocailleux ou boisés hors des sentiers battus, n’ont jamais été retrouvées… Pour en savoir plus, lisez notre page 188 de ce blog en cliquant sous le lien ci-dessous: (http://memoiredelivrade.canalblog.com/archives/2017/11/30/35915287.html).

TRAJET LAGUIOLE

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Trajet à partir de Ste Livrade sur Lot. (Photo: Patrick Garcia)

Carte-Aubrac-en-relief-1024x736 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: L'Aubrac se partage en plusieurs départements. (Photo: Patrick Garcia)

    L’Aubrac, permet, surtout lors de son ascension, lente mais inexorable, jusqu’à près de 1500m, la moyenne du plateau se situant à 1000m, des coups d’œil magnifiques sur des vallées profondes, la chaîne des puys enneigés, et des horizons à 200 kms à la ronde…

    Enfin, à force de lacets en zigzag, ou en fer à cheval, j’atteins le Graal : le plateau. Une vaste étendue s’étend mollement à perte de vue. On ne voit plus de chaine de montagne, mais des sortes de collines de rochers  plantées au hasard, qui égayent ces mornes pâturages mêlés d’éboulis volcaniques… Je précise qu’étant à 1000m, ces buttes de 3 ou 400 mètres sont en fait les bords d’un volcan qui a inondé la région de ces fameuses « Orgues » de basalte noir brillant, qui sont des colonnes verticales polygonales comme le sont aussi les cristaux de quartz…

 

LAGUIOLE CAUSSE 2167 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Paysage typique de l'Aubrac. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE CAUSSE 228 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Alternance de murs de pierres et platitudes rocailleuses...(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE CAUSSE 791 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Des "drailles" et des pâtures. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE CAUSSE 794 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Ces "Drailles" constituent les limites des chemins et des parcelles, elles permettent, surtout, après des périodes de pluies qui font remonter les pierres du sol, de récupérer de la terre à fourrage, en les supprimant.  (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE CAUSSE 0995 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Il y a 100 kms à vol d'oiseau de Laguiole,où j'ai pris cette photo, et le Puy Mary, entre Salers et St Flour, dans le Cantal. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE CAUSSE 1128 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES:Surgit de nulle-part, dans le brouillard, une touffe de sapins, comme un îlot où vient se blottir un buron... (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE CAUSSE 2238 copie 

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Vaches Aubrac dans les drailles. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE CAUSSE 2246 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Paysage typique de l'Aubrac. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE CAUSSE 2248 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES:Productrices d'une viande et d'un fromage extraordinaires, la vache Aubrac.(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE CAUSSE 2252 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Où la monotonie devient envoûtante... (Photo: Patrick Garcia)

    S’étendant sur 1300 km2, l’Aubrac possède un climat qui passe d’un été chaud et orageux, à des hivers froids et neigeux, il peut y neiger, sur les sommets, d’octobre à mai, et  il peut y geler la nuit toute l’année !

    Dans cette immense pâture, trône un animal aux yeux de « biche », la vache de race Aubrac, à la robe couleur « fauve » à « froment », ses cornes ont la forme d’une lyre, mais tout le charme de cette race à viande vient « du bord de des paupières aux longs cils noir entourés d’une plage ovale blanche »…. Des yeux de biches, profonds qui vous détaillent, car, si la bête est placide, elle a l’habitude dans les solitudes pierreuses et en toute liberté.

     Elle succède à sa voisine à la robe rouge, autre vache de montagne et de la race Salers, aux « cornes de taureaux camarguais »… Ces deux races à viande auvergnates sont parmi les plus réputées non seulement pour leur viande, mais aussi pour leur lait. Quasiment toute l’année en liberté sur les estives l’été, elles redescendent dans les vallées passer les rudes hivers. Les Transhumances rythment la vie de ces régions où la tradition est cramponnée aux habitants qui partagent ces moments de fêtes avec les curieux et les touristes. Ils s’y pressent nombreux pour admirer les animaux décorés de fleurs, de calicots et bien sûr de leurs célèbres « sonnailles » qui retentissent de mille sons dans les montagnes… Ces magnifiques bêtes donnent des fromages réputés, le Salers et le Laguiole.

 

P9149871 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Douces et curieuses, à la robe dorée, parfois tirant sur l'orange, voici la race Aubrac. (Photo: Patrick Garcia)

P9149878 copie 

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Mais qu'est-ce qu'il veut celui-là?(Photo: Patrick Garcia)

P9149882 copie 

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Ici, toute la famille, le taureau à droite, la maman et le jeune taurillon...(Photo: Patrick Garcia)

DSCN1274 

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Variété à robe plus orangée et yeux plus soulignés...(Photo: Patrick Garcia)

DSCN1280 

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Curieuses et sociables... (Photo: Patrick Garcia)

     Pour en revenir à l’Aubrac, c’est un des pays où l’on est le plus attaché à ses traditions et à son patrimoine. Les maisons sont lourdes de pierres. Murs en pierres, toits de pierres, posées sur des sols de pierres, entourées par des murs de pierres…. Ces maisons ont des petites fenêtres pour parer au froid, au vent et à la chaleur. Les lauzes des toits, écailles de pierres, peuvent avoir plusieurs couleurs, et même plusieurs formes, permettant d’égayer les toits de motifs géométriques, mais aussi de nombreuses « capucines » souvent ouvragées.

LAGUIOLE TOIT CAP 972 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Différents types de "capucines" typiques des maisons auvergnates, dont fait partie l'Aubrac.  (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE TOIT CAP 975 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Différents types de "capucines" typiques des maisons auvergnates, dont fait partie l'Aubrac.  (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE TOIT CAP 1012 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Différents types de "capucines" typiques des maisons auvergnates, dont fait partie l'Aubrac.  (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE TOIT CAP 1014 copie 

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Différents types de "capucines" typiques des maisons auvergnates, dont fait partie l'Aubrac.  (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE TOIT CAP 1015 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Différents types de "capucines" typiques des maisons auvergnates, dont fait partie l'Aubrac.  (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE TOIT CAP 966 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Différents types de "capucines" typiques des maisons auvergnates, dont fait partie l'Aubrac.  (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE TOIT CAP 1016 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Différents types de "capucines" typiques des maisons auvergnates, dont fait partie l'Aubrac.  (Photo: Patrick Garcia)

     Quand je parle de traditions, c’est un pays où il est quasiment « impossible » de bâtir une maison neuve hors des agglomérations afin de faire perdurer le paysage qui est un atout maître pour l’Auvergne dont fait partie l’Aubrac. Remarquez, quand l’on voit certaine construction faites de métal et de vitres dans nos régions, il vaut mieux rester dans la tradition auvergnate !

     Ici, à l’inverse des Pyrénées ou des Alpes, on respecte la montagne : pas de « pustule » venant déflorer des paysages somptueux. Seules les fermes ont ce droit. Et encore ! J’ai souvent vu des bâtiments agraires « invisibles ». Les anciennes granges de pierres sont admirables, mais il faut bien des bâtiments modernes pour les « stabulations ». La mode est d’utiliser des tôles galvanisées et peintes à la couleur du paysage environnant afin de s’y confondre. Dans les pâtures, ces bâtiments sont verts, dans les roches, les bâtiments de tôles sont aux couleurs de la montagne… Merveilleux paysans respectueux de leur univers….

LAGUIOLE TOIT 919 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Attachantes maisons d'Auvergne aux toits épais en lauzes, et aux nombreuses cheminées...(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE BATI 845 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Maison typique à Laguiole. (Photo: Patrick Garcia)

   Les monuments sont parfaitement entretenus. Les églises sont « comme neuves » et bon nombre d’entre-elles sont ouvertes tous les jours de l’année…

    Pas un croisement sans croix des chemins, ou calvaire, et, pas un de ces maudits « tags » hideux sous les ponts ou sur les murs, et partout cette alliance de la pierre, du bois et de l’ardoise….

LAGUIOLE, SYNONYME DE LA TRADITION

      En Aubrac, il y a aussi un lieu de tradition. Cette petite ville est synonyme d’un artisanat rendu célèbre par son couteau, le fameux « Laguiole », que l’on prononce « laïole », héritier d’un couteau venu des Pyrénées espagnoles, « la Navaja ».

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 848 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Devanture d'une des plus célèbre coutellerie artisanale de Laguiole. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 850 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Parmi  tous les modèles, à l'intérieur, un énorme couteau, le coin du photographe...(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 851 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: De quoi passer des heures à choisir son futur compagnon...(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 854 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: poiçon mais aussi fourchettes en outillage complémentaire.(Photo: Patrick Garcia)

     Qui n’a pas ou n’a jamais eu un Laguiole ? Ce couteau populaire, copié de partout, puisque même les chinois en produisent des tonnes, est victime de son succès et surtout de l’incurie des premiers fabricants qui n’ont pas déposé le brevet de cette « œuvre d’art ». Long et étroit, avec son abeille qui sertie au bout de son ressort ouvragé, avec ou sans tire bouchon, mais parfois avec des perçoirs, sortes de longues aiguilles qui se replie sous le manche. Il parait que c’est pour percer la panse des bêtes quand elles ont mangé trop de trèfle frais, celui-ci se transforme en gaz dans le ventre de l’animal, cette pointe permet de crever cette poche qui peut tuer rapidement une bête… Les manches sont souvent en corne, mais peuvent être aussi en bois plus ou moins précieux. Les platines qui charpentent le couteau peuvent être en acier mais aussi en laiton… Bref, il y a des milliers de modèles, tous plus séduisants les uns que les autres…

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 1018 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Musée du Laguiole, devanture. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 1020 copie 

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Musée du Laguiole, vue générale près du parking. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 1023 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: La visite du musée commence par la forge artisanale où un forgeron empile les couches de métal en fusion, les martelles pour les souder, et réaliser un lingotin d'acier damassé dans lequel, après étirement, on tirera 5 lames de grande valeur... (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 1024 copie

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 1029 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Chauffer, marleller, redresser, re-chauffer, marteller... Durant des heures afin de réaliser un mille-feuille d'acier... (Photo: Patrick Garcia)

     Pour lutter contre cette invasion de couteaux à bas-coût et de basse qualité, les artisans couteliers de Laguiole sont obligés d’innover, pour avoir un temps d’avance. Parmi eux, des compagnons forgerons  produisent des aciers damasquinés, qui sont à l’acier, ce qu’est la pâte feuilletée en cuisine. L’ouvrier passe des journées devant une forge-four, assemble plusieurs lingots de métal aux qualités différentes, les unies en les portant à la presque fusion, puis en les passant au martinet, un marteau pilon, afin que les âmes de ces fers s’unissent, il aplati le lingot, le replie en 2 le chauffe à nouveau, le soude au marteau, l’allonge au martinet, le replie en deux et ainsi de nombreuses fois… Enfin, après une dernière chauffe, il va étier définitivement ce lingot pour en faire une feuille de tôle d’acier aux qualités incomparables une fois qu’on y aura découpé les lames. Pas plus de 5 ou 6 pour un lingot d’acier damasquiné, ce qui en fait le prix. Ces lames, une fois terminées et polies, sont jaspées et tigrées, avec des reflets différents, c’est une technique venue de la nuit des temps, dit-on de Damas, mais qui donne beaucoup de valeur aux objets composés dans cette tradition.

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 1034 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Des heures devant la gueule de la forge... (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 1031 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Puis devant le marteau pilon...(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 1037 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Devant l'enclume pour donner la forme au lingotin... (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 1029 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: A brosser le métal pour éliminer les scories... (Photo: Patrick Garcia)

    On comprend, ces couteaux, ne peuvent se vendre pour 15 ou 20 euros s’ils sont fabriqués traditionnellement. Visitez tous les magasins, tous vous proposeront des visites gratuites des ateliers de fabrications mais aussi de montage. Vous y verrez la naissance du couteau, la forge du ressort, des mitres et le montage de la lame, son polissage jusqu’à en faire un miroir. Vous verrez la dextérité des compagnons qui guillochent les parties métalliques de décors variés, le montage des plaquettes du manche et leur ajustement, leur polissage… Tout cela sous vos yeux ! Ses objets sont garantis, vous pouvez les faire réaffuter lors d’un passage à l’occasion d’un voyage, les faire marquer à votre nom sur la lame. Ils possèdent tous un numéro, un certificat de fabrication et d’authentification décrivant très précisément le couteau que vous achetez, le nom de l’établissement et son référencement dans l’ordre des couteliers de Laguiole.

    Personnellement, j’en ai 3, à chaque fois que j’ai l’occasion d’y passer, j’en choisi un et à chaque fois, je change de coutelier, pas une collection, mais un rite…

     Cette industrie de la coutellerie d’art et de tradition fait vivre ce petit bourg à 1000 mètres d’altitude, qui possède une belle station de ski, du même nom, en montant sur un des pitons de la « caldera » du volcan… Cette station de moyenne montagne possède un domaine skiable de 50kms situé entre 1200 et 1407m d’altitude.

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 1038 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Au musée du Laguiole, exposition de vieux outils...(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 1042 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Et dans un petit amphithéâtre, conférence sur la fabrication du couteau Laguiole, où l'on retrouve notre lingotin d'acier damassé dans les mains du guide....(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 852 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Mais il n'y a pas que la Fabrique et le Musée Honoré Durand, tous les artisans sérieux vous proposent la visite de leurs ateliers de montage. Ici polissage et mise en forme du manche.  (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 855 copie 

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Ici, lustrage et mise en forme des mitres. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 859 copie 

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Chaque artisan vous proposera sa technique et ses propres modèles, souvent garantis à vie! (Photo: Patrick Garcia)

      Les touristes sont donc nombreux l’hiver,  et durant la saison estivale, ils sont nombreux aussi à fréquenter ce beau site où l’art du bien manger se mêle à l’art du bien vivre, car c’est le départ de nombreuses sorties à pieds ou en vélo, et bien sûr en véhicule… L’industrie coutelière, quant à elle attire de nombreux visiteurs, par cars entiers ils investissent les rues de la petite cité afin de découvrir cet art ancestral, ils vont ensuite profiter de la visite gratuite du Musée qui se trouve chez le plus grand fabricant et certainement un des plus anciens, qui se trouve route d’Aubrac, la « Coutellerie et Forge Honoré Durand ». Il faut dire qu’ici, tout est organisé pour faire apprécier cet art : visite de la forge et du musée, avec tous les outils qui ont marqué l’histoire de ce métier, et, souvent, vous verrez le forgeron au travail, près de son four, à surveiller la cuisson de son lingot d’acier à damasquiner, comme je vous l’expliquais plus haut…. Quelle patience !

 

    Après la visite du musée, le public rentre dans un petit espace, minuscule amphithéâtre avec gradins pour un public de 80 personnes, et explique les différentes phases du montage du Laguiole. Chaque couteau est le produit d’un seul ouvrier, les aciers suédois sont les plus performants, et donc la maison « Sandvik » (la célèbre maison fabricant les lames de scies de couleurs bleu et jaune si réputées) arrive à produire depuis quelques années un acier inox, le « 12C27 », qui est la Ferrari de l’acier. Cet acier a tous les avantages des autres, sans les inconvénients.
- Il s’aiguise facilement ;

- Il garde longtemps un excellent fil ;

- Il ne rouille pas ;

- Bien poli, il devient comme un miroir…

     Voilà ce que nous apprend le cadre de cette entreprise qui ne conçoit pas de Laguiole véritable, comme de toutes celle du secteur, sans cet acier de qualité supérieure, contrairement aux répliques bon marché venues d’Asie ou d’ailleurs…

   Puis après avoir répondu à toutes nos questions, le cadre nous fait entrer dans un atelier où un coutelier va monter toutes les pièces d’un couteau devant nous…

      Et c’est devant se travail minutieux, plein de dextérité, de créativité, que je suis tombé « amoureux » de cet outil, la première fois, il y a quelques années…. Il faut voir avec quelle minutie l’homme promène des mains le long des bandes abrasives de plus en plus fines, pour arriver à dégrossir, puis, adoucir, polir, les différents composants de l’objet… Il demande si dans l’assemblée certains ont sur eux un de ces couteaux, et gentiment les re-aiguise, où leur donne un petit coup de poli….

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 2190 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Artisans, artistes, les couteliers de Laguiole participent à des concours, les primés affichent leur diplomes. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 2200 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: La matière première des plaquettes du manche peut être ultra rare, en défense fossile de mamouth, en ébène, en corne de cerf...(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FABRICATION COUTEAU 2201 copie 

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Le contact avec les éventuels clients, ou les visiteurs, est essentiel pour la renommée de cet objet d'art. (Photo: Patrick Garcia)

     Au bout d’une demi-heure, l’objet final passe de main en main, et chacun a envie d’en avoir un pareil en sortant de la visite…    Revenu dans le grand hall vitré de cette fabrique, des centaines, voir peut-être plus d’un millier de modèle sont exposés. Le même avec des plaquettes de manche en bois différents, ou en corne, et même en matières composites, avec des croix sur le manche. Autrefois, avant d’entailler la tourte de pain, on plantait le couteau sur la « tourte de pain » posée sur la table, et devant ce symbolique autel, chacun priait pour le pain qu’on allait partager. Il y a bien d’autres modèles ! Avec tire-bouchon, ou avec poinçon, sans rien, ou parfois une petite fourchette qui vient se loger dans le manche !....  

LAGUIOLE BATI 847 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Autre Coutellerie artisanale... (Photo: Patrick Garcia)

         Quand on a visité ces ateliers, ou du moins certains, il est difficile de résister, on en achète un…. Un jour, on revient faire du ski ou visiter d’autres sites, Laguiole devient une étape incontournable. On visite un atelier que l’on ne connait pas, nouvelle acquisition… Puis cela devient une habitude, une fierté, celle de posséder un bel outil, puis, peu à peu, la « collection s’agrandit, et quand on reçoit des amis et qu’il dispose à table d’un Laguiole pour le repas, il apprécie le geste, qui est avant tout un art de vivre et de recevoir… Comptez 50 euros pour un Laguiole de qualité et certifié, à 200 euros pour une pièce plus travaillée avec manche en corne de cerf etc. Cela peut aller jusqu’à 3000 pour un couteau à la lame damasquinée ! Pour ma part, je trouve de magnifiques éléments autour de 100 à 150 euros.

 

    Mais dans le domaine du bien vivre, il y a bien d’autres choses à voir et à profiter, comme la grande fromagerie de Laguiole, un produit unique, gouteux….

      J’arrive donc en ce début avril estival dans cette capitale éponyme du couteau. Je vais garer mon « Pépère » sur la place du « foirail », un grand parking gratuit et ombragé au centre ville.

     Tout de suite, je vais dans le centre de cette ville de montagne. Ici, les toits de lauzes, parfois d’ardoises, dans les bâtiments modernes, possèdent tous des « capucines », comme dit précédemment. Sous le soleil, je les redécouvre avec plus d’acuité, car le décor change en fonction des saisons et de l’heure, comme du temps. Aujourd’hui, ces petites niches, éclairant une pièce où un grenier, sont très souvent artistement décorées. Parfois en bois et écailles de schistes ou de granites, parfois en zinc… Elles sont le cachet de ces bâtis montagnards que l’on retrouve aussi en Pyrénées.

LAGUIOLE BATI 856 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Centre bourg de Laguiole, nous somme ici à 1000 mètres d'altitude. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE BATI 867 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Maison et toit typiques montagnards, en lauzes avec une "capucine",  de hautes cheminées couronnées de tubes en terre cuite, et toute en pierre basaltique...(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE BATI 969 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Vieux quartier et Office de Tourisme, sous l'église... (Photo: Patrick Garcia)

    Ici, comme ailleurs, dans ces petits bourgs entourés de déserts glacés, l’hiver, les maisons aiment à se blottir les unes contre les autres, comme pour mieux se protéger de ces fameux vents violents qui balaient le causse. C’est pour obéir à ce besoin que les étages se multiplient et que les combles servent autant de greniers que d’habitations. Le peu de place disponible fait nécessité, n’oublions pas que ces maisons anciennes étaient enserrées, autrefois à l’intérieur d’une ceinture de remparts !

     Dans ce gros village cossu et industrieux, outre les nombreux magasins couteliers, il ya aussi de beaux magasins dédiés à la sustentation. Les produits de boucherie d’Aubrac, ou de charcuterie auvergnate, de veaux et de moutons élevés sous la mère… Les queues sont parfois longues devant de tels étals ! L’autre spécialité, j’en ai déjà abordé le thème, sont les produits fromagers, dont le fameux fromage de Laguiole ! C’est une sorte de fromage à pâte pressée, ressemblant au « Salers », dont les tomes peuvent atteindre 50 kg et l’affinage de 4 à 24 mois…

LAGUIOLE TAUREAU 844 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Pas de visite à Laguiole sans la pose devant la vedette locale, juchée sur un lit constitué d'orgues volcaniques.  (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE TAUREAU 958 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: La statue en bronze dédié à la célébrité régionale, la race à viande Aubrac, dont ce magnifique spécimen de taureau dont les dames viennent caresser le membre (notez qu'il est lustré) afin de rendre leur couple fécond... (Photo: Patrick Garcia)

     Mais pour ceux qui découvre cette petite ville, il y a un rendez-vous incontournable en arrivant, c’est l’immense statue de bronze d’un taureau de race Aubrac, sur la place près de la poste. Cette œuvre a été réalisée par le sculpteur animalier Georges Guyot, il est placé sur un socle d’orgues basaltiques depuis 1947. L’année 2017 fêtera le 70ème anniversaire de l’œuvre ! Les amoureux (jeunes ou vieux) viennent poser ici, et les dames  n’hésitent pas à caresser les attributs virils de la statue afin d’assurer la réussite de leurs projets et la fertilité de leurs compagnons. J’ai bien observé, et j’ai aussi vu quelques hommes caresser cet endroit, peut-être avec l’idée de prolonger ou renouveler leur vitalité…. ? Il n’y a qu’à voir comment ces monstrueux attributs sont brillants par rapport au reste de la bête de bronze.

     Je file ensuite vers l’O.T., bien achalandé en prospectus sur la ville et ses environs. Connaissant déjà le bourg, je monte un carrerou pentu qui m’emmène vers l’église au clocher massif qui domine la contrée, de ses 1040 m d’altitude.

      Chemin faisant, j’arrive sur une placette, à droite, « L’Hospice » (ou ancien presbytère) flanqué d’une magnifique et adorable échauguette d’angle au toit en poivrière.

 

LAGUIOLE HOPITAL 797 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: En montant de l'Office à l'Eglise, voici l'ancien Hôpital,  et son adorable échauguette surmontant une croix antique. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE HOPITAL 949 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Superbe modèle pour un artiste peintre que cet angle de l'ancien Hospice. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE HOPITAL 950 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Autre vue. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE HOPITAL 873 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Cette croix-calvaire supportée par 2 anges est splendide et fort ancienne (1500). (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE HOPITAL 947 copie 

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: A son recto, le thème de la Crucifixion est développé. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE HOPITAL 870a copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Très belles porte de l'ancien Hôpital, à fronton et  porte cloutée à marteau...(Photo: Patrick Garcia)

    En m’approchant je croise à droite du bâtiment, une entrée ancienne surmontée d’un fronton triangulaire ? Splendide élément 17/18ème siècle, muni de nombreuses sculptures. Juste au-dessus, une très belle fenêtre à meneaux ! Je me rapproche de l’échauguette, sous lequel trône une très rare croix monumentale historiée. Elle daterait de l’an 1500, d’après les personnes de l’O.T., ce serait celle de l’ancien séminaire. Accrochée à  ce mur de l’Hôpital, elle a dû en voir des événements heureux ou tristes, passer du monde, écouter des suppliques… Il y en a peu d’aussi complètes et anciennes, suite aux Guerres de Religions !

LAGUIOLE ORGUES 883 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: La butte qui supporte l'église est étayée par d'imposants murs constitués d'orgues basaltiques déposés dans le sens de la longueur.  (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE ORGUES 884 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Superbe mur en orgues, notez les polygones d'un noir brillant que constituent  ces magnifiques pierres volcaniques.(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE ORGUES 886 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Imaginez l'énergie qu'il a fallut, sans engin de levage moderne, à cette époque, pour déplaces ces milliers de tonnes de pierres et étayer toute une colline pour y bâtir la belle église qui domine toute la vallée...(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE ORGUES 983 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Vue de près d'une face d'orgue, dont la pâte ressemble un peu à du verre noir...(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE ORGUES 980 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Sur cette écharpe de pierres qui enserre la butte, posée comme un phare visible de loin, l'église et son clocher traditionnel. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE EGLISE EXT 893 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: "ND des 1000 Vents" , St Matthieu, perchée à 1040 m de haut, avec ses clocgetons aux 4 angles du toit. (Photo: Patrick Garcia)

    Je continue à gravir l’éminence qui abouti au plateau circulaire ou trône l’église. Chemin faisant, j’admire les murs énormes qui soutiennent le plateau de l’église. Des milliers de « tuyaux d’orgues basaltiques » sont empilés sans ciment, face plane contre face plane, comme un immense « Légo ». Ces amas d’orgues de plus d’un mètre de long, amenés par nos ancêtres à force d’homme, chaque « brin » pesant bien 400 kg, ont permis à la colline et surtout à l’édifice religieux, dédié à St Matthieu, et qui date du 16éme siècle, de vieillir en toute quiétude. Le parement en façade ressemble à une longue et belle mosaïque aux tesselles polygonales noires.

LAGUIOLE ORGUES 891 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Beau paysage et panorama immense depuis l'église... (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE ORGUES 999 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Sur les deux faces de la butte, une croix tournée vers l'horizon.(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE PANORAMIQUE 802 copie 

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Sous la porte d'entrée de l'église, et face au panorama, une table d'orientation...(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE VG 0002 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Panorama tourné vers la ville...(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE VG 2223 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Rue principale de Laguiole. (Photo: Patrick Garcia)

      Ici, un magnifique panorama s’offre à ma vue, et en plus, il y a une table d’orientation pour me guider.

LAGUIOLE TOIT 977 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Maison typique à toit de lauzes et accès au grenier par la porte donnant sur la rue, à l'image des granges montagnardes. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE TOIT 987 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Panorama sur le plateau Aubrac, depuis la butte de l'église. (Photo: Patrick Garcia)

      Je me retourne pour aller visiter Saint Matthieu, le portail est entouré de trois voussures supportées par trois colonnettes de chaque côté. Celle du milieu est une colonne torse, comme la vis d’un étau et elle se poursuit tout autour  du portail. Cette voussure torsadée est munie d’une dizaine de petites statues d’anges ailées, tandis qu’à son sommet, en clé de voûte, une petite statue. C’est Dieu, bénissant et tenant dans sa main gauche le globe à la croix, il est assis regardant le visiteur. Juste dessous, dans un blason accroché à la première voussure, il me semble reconnaître des lettres majuscules entrelacées dans une sorte de cœur stylisé qui pourrait bien être la lettre « M » comme Matthieu.

LAGUIOLE EGLISE EXT 901 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Le magnifique portail ouvragé de St Matthieu.(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE EGLISE EXT 908 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Les superbes sculptures du portail côté gauche. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE EGLISE EXT 910 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: La clé de voûte du portail, occupée par Dieu, encadré par une noria d'anges portant des phylactères. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE EGLISE EXT 912 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Détail des sculptures côté droit, richement décoré de colonettes, dont une torse, avec de jolis chapiteaux...(Photo: Patrick Garcia)

    Cette décoration lapidaire en basalte est à la fois dépouillée, mais d’une grande finesse. Elle est surmontée par une inscription en latin (1600) : « La Piété des fils renouvelle la piété des ancêtres et répare ces tristes ruines pour en faire une église plus belle (Cette église venait d’être incendiée en 1588 par les protestants!). Ainsi quand son père a été brûlé, resplendissant d’une beauté plus grande, le phénix en Assyrie, renait aussitôt des cendres du bûcher. »

    En entrant, je suis frappé par la simplicité de la petite nef, très bien éclairée par des vitraux modernes.

LAGUIOLE EGLISE 902 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Nef et chevet de St Matthieu.(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE EGLISE 937 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Très jolie gerbe d'ogives sur le chevet.(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE EGLISE 905 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Dans ce vénérable sanctuaire, les vitraux  sont modernes mais agréables et très colorés. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE EGLISE VIERGE 904 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: la superbe Pieta du 15ème... (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE EGLISE VIERGE 939 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Le Christ si petit dans les bras de sa mère...(Photo: Patrick Garcia) 

LAGUIOLE EGLISE STATUES 828d copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Monstre aux écailles, support d'ogive naïf et inguiétant.(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE EGLISE STATUES 928 copie 

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Autre cul-de-lampe, un saint avec un phylactère, malheureusement effacé... (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE EGLISE STATUES 931 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Autre monstre, un sepent à tête de chauve-souris. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE EGLISE STATUES 922 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Autre monstre allégorique en bas d'ogive. (Photo: Patrick Garcia)

    Les croisillons et les nervures des ogives ont encore des traces polychromes. Quelques statues sont à noter, dont une très belle « Pietà » du 15ème, polychrome, au regard doux, qui porte sur ses genoux et dans ses bras, son fils au corps décharné, étrangement petit par rapport à la taille de Marie. Mais ce qui me subjugue le plus, est la série de cul-de-lampe du chevet : des monstres allégoriques. Tous ont la particularité d’être repoussant, comme cet homme vêtu d’écailles et marche avec ses longs cheveux portant un blason au bout d’un collier de grosse corde… Tel un monstre pied nu portant sa condamnation. Un autre est un serpent s’enroulant sur lui-même et à la tête de chien. Malgré tout il y a quand même une statue d’ange pour contrebalancer ces monstres. Malheureusement, le phylactère qu’il arbore a perdu sa couleur et nous ne saurons jamais qu’elle maxime il proclamait…

        Je quitte ce lieu de calme, pour me replonger au soleil lumineux et faire le tour du plateau d’à peine 400 mètres de périmètre. Je longe par le côté droit du porche en ayant ainsi une vue superbe sur cette jolie ville montagnarde et ses lourds toits chargés de lauzes surmontées de grosses cheminées de pierres dont le conduit est encombré par des canalisations en terres cuites, aboutissement des différentes cheminées des étages. Ses conduits sont terminés par des bouchons en forme de lanternes…

 

LAGUIOLE EGLISE 898

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: L'église de Laguiole et la statue de l'Assomption de la Vierge. (Photo: Patrick Garcia)

 

LAGUIOLE EGLISE EXT 998 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Sur le tertre derrière l'église, trône une jolie statue de l'assomption de la Vierge, très aérienne...(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE CROIX 831 copie 

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: autre croix datée sur le fût de 1776, tournée vers l'horizon.(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE PUYS 897 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: A 100 kms, le Puy Mary, bien visible, et toujours impressionnant au téléobjectif, vu depuis le cimetière de l'église de Laguiole.  (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE VG 2223 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Les toits de lauzes de la petite ville, vus depuis l'esplanade de l'église qui domine toute la ville.(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FLEURS 137 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Au printemps, dans tout le plateau, on trouve de jolies petites fleurs, communément nommées"Dents de Chien" (Erythrnium dens canis). (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FLEURS 142 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Au printemps, dans tout le plateau, on trouve de jolies petites fleurs, communément nommées"Dents de Chien" (Erythrnium dens canis). (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FLEURS 150 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Au printemps, dans tout le plateau, on trouve de jolies petites jonquilles qui pointent leur nez dans l'herbe brûlée par les neiges du rigoureux hiver de l'Aubrac. (Photo: Patrick Garcia)

    La vue sur les monts et vallons de l’Aubrac est superbe. De mon banc je contemple l’animation qui règne en bas, où les cohortes de touristes naviguent au milieu des clients sirotant glaces et boissons en terrasse. Je continue à faire le tour de la butte, sur un banc, cinq vieilles dames se racontent leur jeunesse sous le regard attendri d’une jeunesse. Je fais mine de photographier, mais je me régale de leurs anecdotes croustillantes. Ces grands-mères venues rendre une petite visite à leurs hommes couchés dans le petit cimetière derrière l’église, se rencontrent régulièrement. La petite brise qui vient du sud m’apporte les conversations comme si j’étais à 10 mètres, alors que leur banc est à peu près à 40 mètres ! Amusant et un peu émouvant d’écouter ces confidences un peu délurées de ces ex jouvencelles aujourd’hui septuagénaires, et plus certainement octogénaires…

     C’est vrai que du temps de leur vingt-ans, les jeunes allaient louer leurs bras de ferme en ferme. Ceci explique parfois cela, et ces souvenirs illuminent leurs voix et leurs yeux. Qui y regarderait de près, y trouverait pour certains, presque sûrement une larme.

     Je me lève, et quand je longe leur banc, je leur envoi un cordial « Bonjour mesdames ! Il est bien agréable de profiter d’une si belle vue par une si belle journée … ». La réponse est tout aussi sympathique sur les avantages du climat local qui rend les gens heureux et vieux…. par la qualité de l’air. Je ne peux m’empêcher de penser que ce qui est bon pour les dames, n’est visiblement pas bon pour les hommes, ici, comme ailleurs, car il n’y a aucun homme dans la petite troupe…

      Plus loin, une croix de pierre domine le versant nord, tourné vers les monts du Cantal enneigés. Je distingue facilement la pyramide tronquée du Puy Mary. Pourtant, il y a au moins 100kms !

Je me retourne et admire une Vierge de marbre moderne filiforme, tournée vers l’église. Cette Vierge est dressée sur ses pieds, aérienne comme en pleine ascension, normal, elle représente l'Assomption de la Vierge, les yeux tournés vers les cieux… La statue est dressée sur 4 marches comme une petite pyramide à degrés, la Vierge croise les bras sur sa poitrine et cette représentation est criante de vérité, je voudrais bien connaitre le nom du sculpteur ! Je continue ma boucle et arrive près d’une nouvelle croix datée, à droite de la table panoramique. La date indique 1776, l’année où les Etats Unis annoncent leur indépendance et où Benjamin Franklin vient demander de l’aide à la France, on connait la suite….

     Je suis tout près de la table panoramique, d’ici j’apprécie mieux le clocher puissant avec ses 4  petits clochetons aux quatre coins, un clocher typique des clochers de villages auvergnats…

LAGUIOLE TOIT 2224 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Motif géométrique assez courant sur les toits de lauzes locaux... (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE TOIT CHEM 1005 copie 

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: puissantes cheminées où les conduits issus des différentes cheminées de la maison aboutissent sous forme de canaux de terre cuite.  (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE TOIT CHEM 1008 copie

               L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES:  Autre vue caractéristique de la région. (Photo: Patrick Garcia)

  LAGUIOLE ORGUES 859 copie

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Giratoire central de la ville constitué d'élèments d'orgues volcaniques. (Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE ORGUES 860 copie

                                L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES:  Sour un autre angle....(Photo: Patrick Garcia)

       Je redescends le dédale des rues anciennes, ici une fontaine glougloute devant une série de vieux édifices de styles, tous aussi splendides les uns que les autres…

    Après le repas, je décide d’aller visiter la coopérative fromagère de Laguiole. Je descends le village, par la route de St Flour, mais il n’y a que 300 mètres du centre ville, aux bâtiments flamboyants de la fromagerie.

Ici c’est foule, les gens viennent nombreux visiter cette fromagerie pour comprendre comment est fabriqué ce merveilleux fromage, et en plus, c’est gratuit et la dégustation finale est géniale !  On y déguste même du « 24 mois » fabuleux, pour les amateurs. Dans une salle, les tomes sont rangées à perte de vue sur des étagères, elles s’affinent et au départ, peuvent atteindre 50 kgs ! On utilise aussi de la tomme fraiche pour fabriquer le plat typique régional « L’Aligot », un savant mélange de tome fraîche, de crème, de beurre d’ail et de pomme de terre. Cette sorte de « purée »  est à point quand à force de la malaxer à la main avec une sorte de pelle, il devient élastique au point de pouvoir s’étirer à près d’un mètre de long….

LAGUIOLE FROMAGE 2181

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: La réputée coopérative des fromages de Laguiole, ouverte à la visite et à la dégustation..(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FROMAGE 2182 copie

                L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Pesage des camions de la collecte du précieux lait...(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FROMAGE 2178 copie 

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Les spécialités sont mises à la vente, fromages, dont la tomme fraiche qui sert à préparer l'aligot...(Photo: Patrick Garcia)

LAGUIOLE FROMAGE 2171 copie 

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: Sous vos yeux, une fortune, les tommes de Laguiole vont murir de 12 à 36 mois. (Photo: Patrick Garcia)

   La zone d’A.O.P. englobe l’Aubrac (Aveyron, Cantal, Aveyron).

Je repars avec une portion d’Aligot de fromage Laguiole, la découverte de nos régions passe en priorité par leurs produits agricoles. Ici, j’ai tout : la cuisine et les ustensiles avec les couteaux, tout cela dans le même bourg.

     Il me reste du temps, je décide de monter à la station de ski de Laguiole.

station-laguiole-1 

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: La petite station familiale de Laguiole, ici l'hiver. (Photo: O.T)

13-DSC_6587

L'AUBRAC, DES MONSTRES ET DES PIERRES: l'hiver en Aubrac, à la découverte des burons enneigés...(Photo: de Net)

En quelques minutes je suis dans la station familiale. Même en ce début d’avril, avec les vacances, de nombreux logements sont occupés par des familles venues randonner et respirer le bon air dans les montagnes. Ces montagnes dont les flancs sont couverts de grandes nappes jaunes, des milliers et des milliers de jonquilles de belle qualité, au cœur épais et odorant…  La vue est belle et sauvage, pas une maison n’accroche la vue, des landes et des forêts de sapins, de la verdure, du ciel bleu, des fleurs, le silence, bref, l’Auvergne, et surtout l’Aubrac, c’est un peu (beaucoup) le Paradis !

 

PATRICK GARCIA