LOMBEZ- CATHEDRALE EXT - 807 copie

 

   Entre ma belle Église Simorre de Simorre et Auch, capitale des Mousquetaires et de Gascogne, je fais une halte à Lombez, une ville proprette aux teints ocres, dominée par la haute tour de sa cathédrale.

 

ste livrade lombez

Trajet pour Lombez, à partir de Ste Livrade sur Lot

 

    Je me gare sur la route de Toulouse, un grand parking blotti contre la gendarmerie. De là, je remonte vers le bourg. Au niveau du pont sur la « Save », j’ai une belle vue sur la cathédrale Sainte Marie et une vieille maison à colombages aux couleurs chaudes, en bordure de la rivière, surement un ancien moulin, puisqu’elle est bordée par la « Save » et son bief.

 

LOMBEZ- BATI B - 687 copie

 Lombez (32), l’autre « Ville Rose » : Superbe moulin sur la "Save", avec la cathédrale Sainte Marie en toile de fond.  (Photo : Patrick Garcia)

 

LOMBEZ MOULIN - 727 copie

 Lombez (32), l’autre « Ville Rose » : Vue du bief d'un autre moulin qui bordel'abside de la cathédrale. (Photo : Patrick Garcia)

LOMBEZ MOULIN - 731 copie 

                            Lombez (32), l’autre « Ville Rose » : La vane d'alimentation de ce même moulin. (Photo : Patrick Garcia)

 

    L’ensemble est charmant et j’en tire plusieurs clichés qui étofferont mes souvenirs gersois. Je longe la mairie, toute neuve, dans son habit ocre aux tons chauds, couleurs inspirées par les vieux quartiers dont les murs de briques, les pierres blondes, les boiseries des colombages, donnent un ensemble homogène brun qui est repris par toutes les nouvelles constructions. L’ensemble formé, vieux bâti, bâtiments administratifs modernes, est du plus bel effet, et je reprends confiance dans la capacité de l’Homme à ne pas détruire ce qu’il a produit de plus beau… Nous avons tellement vu de quartiers anciens saccagés par des édiles voulant à tout prix élaborer d’immenses parkings afin de ramener les clients dans les rares commerces survivants en cœur de ville. Mais, depuis les années « 60 », et sa génération super-hypers marchés en périphérie, rien n’y fait… Le client veut  entrer avec sa voiture dans le magasin, objet de toutes ses convoitises.

 LES BEAUX QUARTIERS ANCIENS

 

LOMBEZ- BATI- 688 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" :  Parmi les vieux quartiers aux teints chauds et colorés.  (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ- BATI- 696 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" :  Superbe maison ancienne prés de la halle. (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ- BATI- 698 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Comme à Moissac ou à Toulouse, Lombez est une ville rose!  (Photo: Patrick Garcia)

      Depuis, ces immenses parkings sont souvent vides, parsemés de voitures ventouses, immobiles comme des caveaux. Les vieux et beaux quartiers, si lourdement chargés d’Histoire, pétris de sentiments et de vie, de commérages, de bruits de forge, lieux de vie où l’on sentait tour à tour le levain, le café  torréfié, la fumée et les fromages… Ces quartiers anciens où l’on s’interpellait d’un immeuble à l’autre, tellement les ruelles sont étroites tandis que le bâti à colombage va se rapprochant au fur et à mesure des étages…

 

 LOMBEZ- BATI- 712 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Belle frise de terre cuite en façade.  (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ- BATI- 810 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Belle façade ancienne.  (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ- BATI- 808 copie

Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Quartiers anciens aux tons colorés.  (Photo: Patrick Garcia)

 

    A Lombez, comme ailleurs, la grande « vorace » a ravagé ce vieux bâti, mais certainement moins qu’ailleurs. Il a fallut élargir certaines rues trop étroites, mais les maisons que l’on a rebâti le sont dans le style et les tons de l’ensemble. Le moderne s’y fait discret, se pare des « ocres » et des « siennes » alentours, ils sont partout présents. Sur le clocher de la cathédrale, qui possède des tons « Siennes » pastels, des façades aux belles portes anciennes, souvent munies d’encadrements géométriques en briques, de lourds venteaux  aux boiseries finement ciselées avec de lourds marteaux ouvragés.

 

LOMBEZ- BATI- 689 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Parmi les belles entrées.  (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ- BATI- 690 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Autre belle entrée ancienne. (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ- BATI- 692 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Encore une belle entrée avec un joli petit marteau.  (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ- BATI- 694 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Autre modèle.  (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ- BATI- 695 copie

Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" :  Notez l"usure du palier de porte.... (Photo: Patrick Garcia)

LOMBEZ- BATI- 705 copie

Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Autre jolie porte.  (Photo: Patrick Garcia)

LOMBEZ- BATI- 706 copie

Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Une belle porte avec deux superbes marteaux.  (Photo: Patrick Garcia)

LOMBEZ- BATI- 707 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Jolie porte avec un coeur en fronton.  (Photo: Patrick Garcia)

LOMBEZ- BATI- 708 copie

Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Date plus ou moins effacée sous le coeur ci-dessus.  (Photo: Patrick Garcia)

LOMBEZ- BATI- 809 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Autre très jolie porte sculptée. (Photo: Patrick Garcia)

 

     Si la brique est omniprésente, je sens bien que nous sommes dans l’environnement toulousain, car ici, une grande partie de des édifices est toute ou en partie de briques. Elle se compose de carreaux petits ou grands, épais à très gros, rectangulaires à presque carrés…. C’est les matériaux de la chaleur par excellence. Sa présence embelli les murs de pierres blondes, illumine les rues et les monuments, les toits de tuiles romaines, rouges briques, parfois cramoisis ou oranges, complètent harmonieusement ce beau tableau. Mais si la brique essaime, la pierre est en embuscade. Les linteaux  sont souvent en calcaires blonds, les chainages d’angles aussi, des murs en galets sont crépis de mortiers blonds pour rehausser les teints ocres des briques, les mettre en valeur.

     A Lombez, les quartiers anciens sont agréables à visiter, beaux, encore habités, et…. Propres ! Pas de crottes de chien, de poubelles éventrées, de papier gras qui traine, de tous ces petits riens qui marquent les endroits mal famés. Des fleurs, des façades peintes de frais, des enseignes bien dessinées, des maisons entretenues avec des autos bien rangées, la vie ne s’est pas totalement évaporée du cœur ancien.

 

LOMBEZ- BATI- 699 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Dans le quartir de Ste Marie, jolie maison de briques.  (Photo: Patrick Garcia)

 

                                       LOMBEZ- BATI- 702 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : La halle se trouve face à Ste Marie.  (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ- BATI- 703 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : La halle de la ville, en son temps le centre névralgique de la cité.  (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ- CATHEDRALE EXT - 721 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Le clocher de Ste Marie. (Photo: Patrick Garcia)

 

   Je me dirige vers la place de l’église, avec en son centre la halle de bois et de briques. Tout contre, se blotti l’Office de Tourisme. Une charmante jeune femme à l’accent anglais nous y délivre tous les renseignements possible sur Lombez, Samatan qui sa sœur jumelle (à 3kms), le pays alentours et le Gers si riche en culture, passé, savoir faire culinaire…

   Muni de  mes précieux documents, je continue ma visite des quartiers anciens, séduit par toutes ces maisons qui ont gardé leur caractère au point d’influencer le bâti moderne alentour. J’en photographie des dizaines, des quartiers entiers ont gardé leur physionomie du 18 /19ème. Sans  être dénaturés, ils sont un précieux témoin du temps qui passe, un intérêt touristique de première grandeur tout à fait complémentaire avec la cathédrale… Au fil de mes pas, je me dis que j’ai bien de la chance de déambuler dans de tels endroits.

 

LOMBEZ MOULIN - 727 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Dans le quartier de la cathédrale, un beau moulin tout en briques, au chevet de Ste Marie.  (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ- CATHEDRALE EXT - 729 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Toujours de ce même point, le bief du moulin, et l'abside de Ste Marie, avec ses trous de boulins.  (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ- CATHEDRALE EXT - 732 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Jolie vue de l'abside de la cathédrale.  (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ- CATHEDRALE EXT - 807 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" :  Façade de la cathédrale Ste Marie. (Photo: Patrick Garcia)

 

     Derrière l’église, je visite les abords du vieux moulin et de ses cascades. Je tente de passer dans la cour pour photographier le bief et surtout l’abside de l’église et ses contreforts. D’ici, la vue est magnifique, l’endroit est charmant, la rivière coule à grands fracas en cette fin d’hiver pluvieuse, mais le frais soleil réchauffe les matériaux  et les cœurs. D’ici, je m’aperçois que ce grand vaisseau qu’est Ste Marie,  est constellé de trous de boulins  pris d’assaut par les nuées de pigeons. Ces trous, sont les orifices qui permettaient d’encastrer les échafaudages des bâtisseurs. Sous la toiture, un grand chemin de ronde muni d’ouvertures qui sont autant de créneaux prêts à cracher des flèches et des carreaux d’arbalètes, plus tard, des salves de mousquets.

LA CATHEDRALE

    Je reviens sur mes pas. J’approche enfin de la cathédrale. La façade est assez austère, donc je pousse la porte et tout de suite je suis impressionné par l’élévation et la majesté des immenses et hautes colonnes. Les voutes sont hautes et les entrelacs des croisées d’ogives brodent des motifs géométriques à foisons. Cette hauteur n’est encore qu’imparfaite ! Un panonceau adossé à un interrupteur permet de savoir et de voir, que le sol d’origine est à 1,50 mètre sous le niveau actuel. Effectivement, lumière mise, on aperçoit la base octogonale des colonnes et le sol originel. A l’origine, les croyants devaient être écrasés du cadre qui les englobait.

 

LOMBEZ- TRESOR - 735 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" :  Hampe précieuse,argent massif doré, d'une croix de procession (16ème) dont le haut est montré à la photo ci-dessous.  (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ- TRESOR - 740 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Sommet de croix de procession en quartz cristal de roche.   (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ- TRESOR - 742 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Salle du Trésor de la cathédrale, avec un magnifique baptistère du 12ème, au centre.  (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ- TRESOR - 746 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Détail du Baptistère du 12ème.  (Photo: Patrick Garcia)

    Tout de soit à gauche, j’entre dans la « salle du trésor ». Au centre des vitrines, où la majorité des objets liturgiques exposés sont assez récents, pour la plupart du 19ème siècle, au centre, dis-je, trônent les « Fonts Baptismaux ». Ils sont du 12ème. La cuve est en plomb et arrondie, lustrée du frottement des croyants et des linges qui protègent les bébés. Elle se divise en deux frises :

- l’une relate des scènes de chasses ;

- l’autre des personnages portant des offrandes ?

Cette cuve, ainsi que le baptistère, sont des vestiges de l’ancienne cathédrale romane qui présidait à la religion avant le 14ème siècle. Il y a quand même quelques objets anciens et surtout de beaux plats en laitons dans les vitrines. En particulier, deux plats de quête du 16ème.

 

LOMBEZ- TRESOR - 750 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" :  Plat de quête du 16ème. (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ- TRESOR - 753 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" :  Autre plat de quête du 16ème. (Photo: Patrick Garcia)

 

    Un, est une représentation de la scène biblique où le serpent enroulé autour du tronc du pommier, offre une pomme à Eve, à droite, tandis qu’Adam, à gauche, lève le bras droit en signe d’avertissement, à moins que lui aussi ne soit en train de cueillir le fruit défendu.

     L’autre, est une belle figure géométrique, sorte de spirale composée de gouttes enroulées. Ces deux plats de 35/40 cm de diamètres, sont particulièrement bien conservés.

    Dès la sortie, je tourne à gauche et découvre la belle statue du « Christ Gisant ».

 

LOMBEZ- CATHEDRALE CHRIST- 762 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : "Christ Gisant", vue en entier.  (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ- CATHEDRALE CHRIST- 763 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : "Christ Gisant" vue en gros plan.  (Photo: Patrick Garcia)

 Il  date du 15ème et c’est le reste d’un ensemble de statues en pierre formant une « Mise au Tombeau ». On y voyait la Sainte Vierge soutenue par des servantes femmes. Deux autres, apportaient des vases à parfum, avec Nicodème et Joseph d’Arimathie, ensevelissant le corps du Christ. Alors que ce même Christ, gisant, était enfoui à même le sol et fut découvert il y a peu de temps. Ce Christ y est une nouvelle fois, représenté de manière ascétique et on peut le dire, la peau sur les os… Cette vision accentue la souffrance du Martyr simplement adoucie par la barbe épaisse et les cheveux très longs et dont les mèches entremêlées, ruissellent sur ses maigres épaules. Une vision attendrissante, un peu naïve, et qui a dû subjuguer bien des foules.

 LE CHOEUR:

    J’arrive dans le chœur. Il est éclairé de nombreux vitraux, ils sont du 15ème et du 16ème siècle. La finesse des dessins, qui foisonnent au point d’en être illisibles, les richesses des couleurs, font présumer cet ouvrage à Arnaud de Moles. Ils représentent la »Nativité », la »Fuite en Egypte », les « Rameaux », puis la « Crucifixion » et la Présentation de la Vierge au Temple ».

 

VITRAUX GRANDS 4X4 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Tous les principaux vitraux rassemblés sur une photo.  (Photo: Patrick Garcia)

           

VITRAUX MINCES COMPILE copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Principales verrières en format étroit, rassemblées sur une photo. (Photo: Patrick Garcia)

      Dans le bas, sont représentés les évêques : Jean 3 de Bilhères-Lagraulas (1473-1499) et son neveu et successeur, Denis de Bilhères (1499-1510), avec leurs armoiries. Comme à la toute proche Simorre, les vitaux sont d’une grande beauté, et les bleus intenses. Les ouvertures très étroites donnent des scènes forcément étroites, dont assez peu lisible du bas, car elles sont hautes, très hautes. Il faut une bonne vue, où des optiques puissantes pour en apprécier toute la richesse. Leur étroitesse limite aussi la lumière dans la cathédrale.

 

DSCN4804 copie

Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Bénitier citant la famille de Salignac de Lamothe-Fénelon.  (Photo: Patrick Garcia)

    LOMBEZ CATHEDRALE STALLES - 790 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Dans le choeur, de très nombreuses stalles.  (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ CATHEDRALE STALLES - 791 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : De très nombreuses stalles artistement ouvragées.  (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ CATHEDRALE STALLES - 792 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : De très nombreuses stalles artistement ouvragées.  (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ CATHEDRALE STALLES - 793 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : De très nombreuses stalles artistement ouvragées.  (Photo: Patrick Garcia)

  LOMBEZ CATHEDRALE STALLES - 796 copie

Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : De très nombreuses stalles artistement ouvragées.  (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ CATHEDRALE STALLES - 797 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : De très nombreuses stalles artistement ouvragées.  (Photo: Patrick Garcia)

LOMBEZ CATHEDRALE STALLES - 798 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : De très nombreuses stalles artistement ouvragées.  (Photo: Patrick Garcia)

LOMBEZ CATHEDRALE STALLES - 800 copie

Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : De très nombreuses stalles artistement ouvragées.  (Photo: Patrick Garcia)

LOMBEZ CATHEDRALE STALLES - 801 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : De très nombreuses stalles artistement ouvragées.  (Photo: Patrick Garcia)

   Toujours dans le chœur, les stalles offrent un attrait supplémentaire. Elles ne sont pas d’aussi belle facture que celle de Simorre,à quelques kilomètres de là et bien sûr, pas du niveau du summum que forme l’ensemble monumental d’Auch, mais leur « naïveté »  de bon aloi, le fait qu’elles n’aient pas eu trop à souffrir des aléas du temps et de l’histoire, leur nombre, conséquent -50 !- compensent leur manque de gracilité. Elles sont en noyer, Guillaume de Fontant fit partie des sculpteurs qui les réalisèrent entre 1651 et 1665. Les paracloses sont ornées des évangélistes et des docteurs de l’Église : saint Augustin et saint Jérôme (sans tête depuis 1789). Les accotoirs sont ornés de têtes grimaçantes ou délicates (comme des clercs en barrette…). Le trône épiscopal est soutenu par deux atlantes. Je laisse ce bel ensemble et continue ma déambulation.

 

LOMBEZ CATHEDRALE ORGUE - 806 copie

Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Mauvaise photo d'un très bel orgue. (Photo: Patrick Garcia)

       Je me retourne vers l’entrée où trône  le bel orgue qui remplaça en 1656 celui du 16ème siècle, frappé par la foudre en 1631.  C’est Jacques Trénolières, puis Guillaume Montarus qui en firent le monument que nous pouvons admirer et écouter de nos jours.

LOMBEZ CATHEDRALE INT - 734 copie

Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Vue de la nef et du choeur. (Photo: Patrick Garcia)

 

LOMBEZ CATHEDRALE INT - 795 copie

Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Vue partielle de la nef. (Photo: Patrick Garcia)

   Un dernier regard, et je ressors, la lumière m’aveugle. Je retourne vers mon véhicule, la tête pleine d’images et de sensations positives. Lombez est une petite ville bien agréable à vivre, je recommande ce petit aparté. Comptez 4 heures pour visiter la ville, et plus pour se balader dans son environnement. Juste à 2 kms, à Samatan, une base de loisirs avec lac et sentiers de randonnées est le paradis des randonneurs, petits ou jeunes.

DSCN4814 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Collé à Lombez, le village de Samatan offre un superbe lieu de villégiature et de détente écologique et sportif. (Photo: Patrick Garcia)

DSCN4817 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Collé à Lombez, le village de Samatan offre un superbe lieu de villégiature et de détente écologique et sportif. (Photo: Patrick Garcia)

DSCN4818 copie

 Lombez, 32, l'autre "Ville Rose" : Collé à Lombez, le village de Samatan offre un superbe lieu de villégiature et de détente écologique et sportif. (Photo: Patrick Garcia)

 

 PATRICK GARCIA