6 MONTPEZAT LAVOIR TOURON FACE

Le beau et romantique lavoir tu Touron, perdu dans la campagne est un havre de paix (Photo: Patrick Garcia)

Voici l’été qui (devrait) arrive(r) et une petite balade sympa à faire à pied sur deux jours ou en vélo, pour les plus sportifs, en voiture pour les plus paresseux (dont je fais partie). Il s’agit, cette fois, d’approfondir notre connaissance des environs de Montpezat d’Agenais où se trouvent quelques éléments sympathiques de notre patrimoine rural ou historique.

 

FINAL

La carte à imprimer de notre petit circuit, les numéros correspondent aux différents lieux que nous aborderons dans cette promenade. ( Circuit et Photo: Patrick Garcia)

 1 ECOLE

Montpezat, l'école, du 19éme, début du périple. (Photo 1: Patrick Garcia)

 Nous laisserons la voiture, si nous en avons une sur le parking face à l’école du village de Montpezat (Photo 1) . Puis nous monterons au sommet du village, sur l’esplanade où se trouvait jusqu’à la Révolution, un des plus puissant châteaux de l’Agenais, celui des Montpezat, barons et Maîtres d’armes des rois de France. Notre circuit part du site du moulin à vent, (Photos 2,3,4) restauré il y a quelques années et qui a retrouvé toute sa splendeur grâce à la volonté d’un maire voué à l’histoire de son pays et de son patrimoine.

2 MOULIN

Dernier moment avant la mise en place de la toiture du moulin. (Photo 2: Patrick Garcia)

 

3 MOULIN

Magnifique charpente de la toiture du moulin de Montpezat. (Photo 3: Patrick Garcia)

 

4 moulin

Le superbe moulin dans son état actuel, ne manque que le bruit des meules... (Photo 4: Patrick Garcia)

 Admirez le paysage depuis cette butte artificielle où est planté le beau moulin qui domine la vallée à plus de 20 km à la ronde. Nous voyons d’Aiguillon à Ste Livrade et la superbe table d’orientation est là pour nous le prouver. La vue est belle, l’endroit charmant et prévu pour pique niquer, le jardin public est installé à l’emplacement de l’ancien nid d’aigle dont il ne reste plus que le puits multi-centenaire !

JEUX DE PISTE :

Descendons vers l’église, son flan sud est toujours décoré de multiples fleurs qui donnent fière allure au bâtiment dont la pierre dorée tranche sur le ciel azuré. En cherchant un peu, au bout du parking au bas de l’église, et à droite quand on le regarde depuis le flan de l’église, une pierre réemployée, est estampillée 1600. Justement, depuis le parking de l’église, notez la forme arrondie du quartier qui englobe l’église, assez rare…  Descendons vers le croisement devant la mairie, trône un puits, prendre à droite, on longe à gauche une vieille demeure dont les grilles chargées d’histoire sont superbes. Les parties supérieures des portes portent un fer forgé indiquant « AN 12 », en continuant, un nouveau puits, étonnant, quand on est si haut, ils ont dû creuser comme des taupes pour arriver à trouver de l’eau à cette altitude dans le roc… Arrivé au « T » admirons la vieille école primaire, qui date de Napoléon 3, dans sa pierre calcaire dorée… 6 générations ont usé leurs genoux sur ces dallages… Revenons en arrière quelques mètres sur la grande route, passons un antique « Pont – bascule » et à droite se présente un croisement indiqué « EGLISE DE SAINT JEAN DE BALERME ». Prenons-le et descendons la pente. L’endroit est bucolique, des arbres la bordent, des champs aussi qui remontent vers la crête que nous venons de quitter. La route sinueuse se poursuit jusqu’à un virage où l’on découvre un panneau « Lavoir du Touron »( Photos 5,6,7,8) , suivons-le….

5 LAVOIR TOURON HORIZON

Le lavoir du Touron possède six emplacements de lavage... (Photo 5: Patrick Garcia)

 

7 LAVOIR DE TOURON GENOUX copie

Une des places avec ses "genouillères". (Photo 6: Patrick Garcia)

 

8 LAVOIR DE TOURON ANGE copie

Le lavoir est alimenté par une belle source au eaux claires et fraîches. (Photo 7: Patrick Garcia)

 

9 LAVOIR DE TOURON BASSIN copie

Le lavoir du Touron, une vue bucolique. (Photo 8: Patrick Garcia)

 Quelques centaines de mètres plus loin, nous nous retrouvons devant l’antique lavoir de Montpezat. Une source carénée lâche un filet d’eau glacée qui nourrit l’édifice.  Ce lavoir possède encore ses « genouillères », pierres cubiques où sont sculptées les formes des genoux des lavandières. L’endroit est agréable et si nous fermons les yeux, nous pourrions entendre en patoi les histoires de nos aïeules venues battre le linge et l’étendre dans l’herbe pour le faire sécher. Revenons en arrière et reprenons notre route.

Nous approchons de l’église romane de Saint Jean de Balerme que nous avons bien décrite dans notre : « PAGE 60  VOYAGE AU CHOEUR DE L'ART ROMAN SAINT JEAN DE BALERME ». (Photo 9,10,11)

9St Jean de B entree

Entrée de l'église St Jean de Balerme. (Photo 9: Patrick Garcia)

9St Jean de B abside2

Chevet de l'église St Jean de Balerme. (Photo 10: Patrick Garcia)

9St Jean de B adam et eve5

Un des très beaux chapiteaux: Adam et Eve. (Photo 11 : Patrick Garcia)

Relisez les principales descriptions de ce monument de l’art roman provincial, avec un peu de chance, la porte sera ouverte cet été, et vous pourrez admirer ses chapiteaux historiés et ses peintures… Mais il y a un autre bijou à admirer, juste face à l’église, sur la route, un oratoire, un calvaire (photo 12)  avec une inscription « 1634 », on y lisait la messe en plein air, c’est pour cela qu’il est construit sur une éminence… Le nom même du lieu-dit : « Pince-guerre » est suggestif d’une époque où les troubles étaient latents…

9calv

Le très ancien et remarquable calvaire de St Jean de Balerme. (Photo 12: Patrick Garcia)

Après visite de ces lieux romantiques, continuons la route qui nous a amené ici pendant une centaine de mètres environ. A droite, une chemin s’engage dans le versant et monte vers le coteau  traversant les bois (Photo 13). Suivons – le ! Il nous amène sur le coteau, au « Pech d’Ancou ». (Photo 13)

10 NATURE MONTPEZAT 4

Un chemin forestier et champêtre conduit sur le plateau, au lieu-dit "Pech d'Ancou". (Photo 13: Patrick Garcia)

Nous retrouvons la route qui mène de Montpezat à Dolmayrac. (Photos 14 et 15)

11 NATURE MONTPEZAT 1

Vue générale à Pech d'Ancou vers Prayssas (Photo 14: Patrick Garcia)

12 CAMPAGNE SI JOLIE 76

Vue générale à pech d'Ancou de la vallée du Lot. (Photo 15 : Patrick Garcia)

Descendons et admirons au passage, la belle « chartreuse » de « Bellyle » et ses pigeonniers. Un km plus bas, un croisement, prenons à droite et poursuivons notre descente. Une belle vue s’offre à nous sur la petite vallée de la « Bausse » le ruisseau qui baigne « Pérignac ». Deux « T » s’offrent à nous, à chaque fois, tourner à gauche. Nous arrivons tranquillement au village de « Pérignac » siège d’une antique abbaye quasiment disparue que nous avons décrit : « PAGE 53 ABBAYE DE PERIGNAC ». (Photos 16 et 17)

13 ABBAYE PÉRIGNAC 6

Qui peut s'imaginer la richesse de l'abbaye de Pérignac quand on voit ses ruines? (Photo 16 : Patrick Garcia)

13 ABBAYE PÉRIGNAC

Dans les gravats des chapiteaux , des baies, des cheminées...(Photo 17: Patrick Garcia)

 Les restes dérisoires ne peuvent transcrire la richesse dette abbaye ! A noter en face, l’ancien colombier des religieux, un « 4 colonnes »(Photo 18)  murées à ce jour.

14 ABBAYE PÉRIGNAC 4

L'ancien pigeonnier de l'abbaye de Pérignac a vu ses colonnes être murées et une de ses belles girouettes tomber... (Photo 18: Patrick Garcia)

La Bausse, qui roule ses galets sans faire de bruit, est pourtant parfois tumultueuse. Elle se prend par temps d’orages violents, à ravager le fond de sa vallée, ce qui causa beaucoup de tort à « Pérignac ». D’ailleurs, ses tourments et la négligence des hommes ont mis à bat le pauvre moulin à eau de Pérignac (Photo 19)que le propriétaire, M. Boitin, est en train par de patients et longs travaux, de lui redonner son antique splendeur... Il nous précisait qu'on y fabriquait la farine et cuisait le pain pour les environs, jusqu'après la guerre de 1940...

15 MOULIN 7

Le très vieux moulin à eau des religieux de Pérignac goûte à une seconde jeunesse. (Photo 19: Patrick Garcia)

 Ces moulins à eaux sont nombreux et serrés… Il y avait si peu d’eau, pour faire tourner les meules, qu’ils étaient obligés de se mettre d’accord pour ouvrir le bief et vider la réserve d’eau qui met en mouvement le moulin… Ainsi, quand le premier moulin n’avait plus d’eau, celui qui se trouvait en dessous (par exemple le « Repassat » du 13éme siècle) voyait son bief se remplir et ainsi, il pouvait à son tour mettre en route sa mécanique, et ainsi de suite, l’eau, denrée précieuse, servait ainsi tout au long de son parcours… Le ou les moulins à eau, le pigeonnier, l’abbaye, reste à voir la petite église à l’entrée du village, à son entrée, se dresse une belle croix-calvaire.

Maintenant, rebroussons notre chemin cent mètres et prenons le chemin communal qui part face au colombier et qui longe la ferme. Ce chemin monte au coteau et va rejoindre un autre moulin, un moulin à vent (Photo 20) qui domine toute la vallée. Un beau fût malheureusement découronné et qui finira en tas de ruines… C’était le moulin à vent des religieux, il servait quand il n’y avait plus d’eau dans la Bausse.

17 MOULIN ST MEDARD 7

Ruine du moulin à vent qui domine Pérignac. (Photo 20: Patrick Garcia)

Continuons le chemin qui nous a amené et longeons une nouvelle ruine, celle d’une vieille ferme qui a connu son heure de gloire. (Photo 21)

18 ST MEDARD FERME 6

L'ensemble des ruines, moulin à vent et ferme, est un classique des randonneurs de ces coteaux... (Photo 21: Patrick Garcia)

Ce chemin,  longe aussi à droite une vieille ferme et une belle demeure munie d’un pigeonnier carré.

Au croisement, prenons à droite quelques mètres puis descendons à droite le chemin qui descend vers une fontaine source qui alimente un abreuvoir et surtout un très joli lavoir avec ses « genouillères ». (Photos 22,23 et 24)

19 LAVOIR ST MÉDARD 3

De cette source claire, surmontée d'une Madone et d'une croix, coule l'eau qui alimente le lavoir en contre- bas. (Photo 22 : Patrick Garcia)

20 LAVOIR ST MEDARD

Un très bel endroit pour pique niquer à l'ombre. (Photo 23: Patrick Garcia)

22 ST MEDARD LAVOIR ET SOURCE

Vue générale du lavoir avec ses "genouillères" et de la source, ainsi que d'un abreuvoir à droite de celle- ci. (Photo 24: Patrick Garcia)

L’endroit est bucolique à souhait. L‘eau limpide et rafraîchissante. Remontons sur le macadam. Repartons vers la droite et descendons un peu vers l’antique église romane de SAINT MEDARD. Sur son chemin, à droite, un joli pigeonnier carré (photo 25) en appuie d’une belle grange aux tuiles romanes (photo 26) qui dessinent un beau motif ondulé.

23 PIG CARRÉ À ST MÉDARD AVEC GIRO

Un très joli pigeonnier carré! (Photo 25: Patrick Garcia)

23 TOIT TUILES CANAL

Le modelé des alignements de tuiles canal est agréable à l'oeil. (Photo 26: Patrick Garcia)

Arrivés à l’église (Photo 27) , poussons le vieux portail et faisons le tour, car il y a de fortes chances quelle soit fermée. L’endroit est charmant et en méditant, on se dit comment une si petite paroisse pouvait avoir son église? Les curés vivaient des dons de leurs paroissiens, en majeure partie, et on se dit que celui-ci, devait vivre chichement…

24 ST MEDARD EGLISE

La, ou une des plus vieilles église romaanes du Lot et Garonne, perdue sur son tertre... (Photo 27: Patrick Garcia)

Quittons ce havre de paix, reprenons à l’envers le chemin qui nous a amené ici, jusqu’au chemin communal, ce chemin qui longeait le moulin à vent. Donc, nous sommes au croisement du chemin communal d’où nous sommes arrivés au début et de la route que nous avons emprunté à droite vers l’église, poursuivons en face ce chemin communal. Il est bordé de haies et longe une vieille et belle maison de maître. Durant un km le chemin parait hors du temps (Photo 28, 29).

25 a chemin vers laugerie

Un chemin communal agréable nous mène vers le hameau fantôme de"Laugerie". (Photo 28: Patrick Garcia)

25 CABANE VIGNERON 5

En cours de chemin, une vieille cabane de vigneron, ce plateau était planté de vignes dans des temps reculés. (Photo 29: Patrick Garcia)

Puis à nouveau le macadam. Allons à droite vers l’ancien village disparu de « Laugerie ». Au bout d’un km de marche, se présente à nous un hameau, « Laugerie », autrefois village bien vivant, avec ses fermes, son église La Gleizolle- et aujourd’hui des fermes désertiques, des bâtiments sans âme, des fours qui ne verront jamais plus le feu, des pétrins qui ne produiront plus jamais le levain, un village devenu hameau fantomatique…(Photos 30 et 31)

MAISON 16° LAUGERIE MONTPEZAT

Un village fantômatique avec des murs comportant des élèments de la vie passée, ici, un four à pain. (Photo 30: Patrick Garcia)

MAISON 16° LAUGERIE MONTPEZAT 5

Ici, la vie c'est arrêtée. (Photo 31: Patrick Garcia)

Redescendons vers la route D13. Sur  notre gauche, un autre hameau devenu l’ombre de lui-même : « Floirac » (Photo 32) nous propose une belle vue.

27 FLOIRAC VG 37

Le hameau de "Floirac" perdu en pays de Serres. (Photo 32: Patrick Garcia)

 Au « T » avec la D13, partons à droite sur deux ou trois cent mètres comme pour revenir sur MONTPEZAT. Puis allons à gauche au premier embranchement, vers le lieu-dit de « Pagnagues ».

26 PAGNAGES ÉGLISE

L'église de Pagnagues se meurt. (Photo 33: Patrick Garcia)

26 PAGNAGUES ÉGLISE6

Elle a pourtant fière allure avec son clocher-mur! (Photo 34: Patrick Garcia)

26 PAGNAGUES ÉGLISE7

Il lui suffirait pourtant d'un simple toit, même en métal! (Photo 35: Patrick Garcia)

26 PAGNAGUES GIROUETTE

Sa très jolie girouette représente St Martin de Tours partageant son manteau... (Photo 36: Patrick Garcia)

Environ un km plus loin, nous sommes devant les restes d’une très jolie église romane (Photos 33,34,35 et 36)  avec une belle girouette en forme de chevalier avec armure. Les murs sont entiers mais il n’y a malheureusement plus de toiture, ce qui signe la mort prochaine de l’édifice. Remarquez que le devant de l’église est surélevé. Autrefois, quand on enterrait quelqu’un, on apportait de la terre pour ensevelir les défunts puisqu’il n’y avait plus de place pour creuser dans ces petits cimetières. Ainsi, beaucoup de cimetières sont surélevés par rapport à l’église. Face à l’église, les restes du village, (Photo 37) un bel ensemble de maisons de pierre typiques de la région, avec un très joli colombier surmonté d’un « campanile » du plus bel effet.

26 PAGNAGUES HAMEAU4

Un bel ensemble de bâtisses en pierre, le hameau de "Pagnagues". (Photo 37: Patrick Garcia)

Il est temps de reprendre notre route. Continuons la voie qui nous a amené ici. Au croisement, prenons à droite par cette route (D298) qui nous fera rejoindre la D13 Agen-Montpezat. A l’entrée du village, un joli pigeonnier de pierre avec épis de faîtage et fers forgés nous accueille. Juste en face d’une croix de mission, elle aussi en fer forgé. Retour devant notre belle école et fin de la balade.

PATRICK GARCIA