"Uzès est une superbe ville, accueillante, avec de beaux points de vue sur les forêts de type méditerranéen alentour. Ici, si la nature est bien verte en ce joli mois de mai, les cyprès sont rois, et sitôt l’orage évaporé, je n’ai qu’une hâte, me rendre à l’O.T. et commencer à découvrir la ville médiévale..."

 UZES DUCHE 372 copie

    J’arrive dans cette belle ville gardoise, à un quart d’heure au nord de Nîmes, sous un terrible orage, dans le style « épisode cévenol ». La ville, bâtie sur un promontoire, n’est qu’un immense giratoire. Quand on manque la bonne sortie (c’est mon cas) on refait le tour de tous ces boulevards engorgés de semi-remorques, de camions à poubelles,  et d’un flux de véhicules digne d’une autoroute à une seule voie !

 UZES TRAJET

Trajet pour Uzès à partir de Ste Livrade sur Lot (47)

blason d'Uzès

Blason d'Uzès: "Fascé d'argent et de gueules, au chef d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or" (Wikipédia).

     Aucun panneau n’indique l’emplacement du parc de stationnement pour les campings cars, et comme je n’arrive pas à joindre l’O.T. constamment occupé, j’appelle la police municipale pour éviter de continuer à tourner sous le déluge en vain… Enfin une voix réconfortante, l’agent m’indique qu’il y a un immense parc de stationnement gratuit au « Parking Refuge des Arènes », route de Nîmes, à 500 mètres du cœur de ville. Un coup de GPS et j’y suis facilement, en effet, il y a de quoi garer 60 CC+10 semi-remorques, et l’endroit est goudronné !

 UZES TOUR FENESTRELLE 345 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Un des symboles d'Uzès, la "Tour Fenestrelle" accolée à la cathédrale. (Photo : Patrick Garcia)

 UZES VUE PROMENADE RACINE 349 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : L'autre symbole, la forêt et les paysages de type méditérranéen. (Photo : Patrick Garcia)

    Uzès est une superbe ville, accueillante, avec de beaux points de vue sur les forêts de type méditerranéen alentour. Ici, si la nature est bien verte en ce joli mois de mai, les cyprès sont rois, et sitôt l’orage évaporé, je n’ai qu’une hâte, me rendre à l’O.T. et commencer à découvrir la ville médiévale.

     Incroyable, il y a demi-heure, on se serait cru à la fin du monde, il faisait nuit, et déjà le soleil commence à faire évaporer sur les routes pentues, un temps transformé en « rieus ». Les couleurs sont superbes avec cet air débarrassé de ses impuretés lessivées par ce long abat d’eau….

LA CATHEDRALE ET LA TOUR FENESTRELLE 

 UZES CATHEDRALE 269 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : La cathédrale St Théodorit et la tour Fenestrelle. (Photo : Patrick Garcia)

 UZES CATHEDRALE 271 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Autre vue, de trois-quart. (Photo : Patrick Garcia)

 UZES CATHEDRALE 442 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Façade et tympan de la cathédrale de type provençal. (Photo : Patrick Garcia)

 UZES CATHEDRALE 445 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Très joli portail de la cathédrale St Théodorit. (Photo : Patrick Garcia)

       Pour me rendre à l’O.T. je prends le Bd du « Portalet » et le remonte jusqu’à la « Place de l’Evêché » où se dresse la cathédrale « St Théodorit » et la « Tour Fenestrelle » la tour-clocher romane du 12 ème siècle. A elle seule, elle marque de son empreinte la ville, logée dans un cadre de verdure, comme un phare, elle dresse ses 6 étages, dont 5  à fenêtres géminées, le premier étant aveugle. Cette « tour Fenestrelle » est l’unique spécimen connu de campanile rond, œuvre de l’école lombardo-romane. Construite sur un soubassement rond, elle prend la forme arrondie à la naissance des étages, disposés en retraits successifs. Négligeant pour l’heure la cathédrale reconstruite en 1652, je me dirige vers mon but, l’O.T. en suivant la périphérie de la ville jusqu’au Bd « Charles Gide » où il se blotti place « Albert 1er ».

     Là, je récupère pas mal d’infos sur le « Uzès » et les environs. Le plan fournit pour la visite de la ville est tout à fait complet et réalisé en dessin 3D qui permet de bien visualiser les blocs d’immeubles et les monuments. 

    Muni de mon topoguide, je décide de commencer ma visite par la « Promenade Racine » qui jouxte la cathédrale. Cinq minutes après je suis à nouveau devant le parvis de la cathédrale, je le longe pour arriver aux « terrasses ». Là, sous mes yeux une mer de verdure s’étale sur des dizaines de kilomètres, parsemée de mas aux « fusains » qui émergent de cet océan de verdure. Sous ce reste de rempart,  des parcs gazonnés parsemés de motifs géométriques composés par des oliviers posés sur des lits de gazon, c’est le « Parc du Duché ». Le cadre est pittoresque avec dans mon dos la « Tour Fenestrelle », sur mon épaule droite, l’énorme donjon du « Duché d’Uzès » émerge des toits de la ville, avec ses tourelles d’angles crénelées, et sur mon épaule gauche, adossé au rempart, une tour carrée surmontée d’un dôme…

 

UZES PARC DU DUCHE 350 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Depuis les"Terrasses" et la "Promenade Racine", très belle vue sur le "parc du Duché". (Photo : Patrick Garcia)

 UZES PAVILLON RACINE 355 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Sur les"Terrasses" et la "Promenade Racine", le joli pavillon Racine, rattaché au grand auteur. (Photo : Patrick Garcia)

 Racine en Occitanie (lettre d’Uzès à La Fontaine, 1661)

 

UZES TRAJET

Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Racine par François de Troy. (Photo : Wikipédia)

 A l’automne 1661 Jean Racine a bientôt 22 ans[1]. Sa famille est inquiète de la voir s’engager dans une carrière littéraire et mondaine, au mépris des enseignements et principes de ses maîtres jansénistes de Port-Royal, et l’envoie auprès de son oncle maternel, Antoine Sconin, vicaire général d’Uzès, pour étudier la théologie, avec l’idée de lui obtenir un bénéfice écclésiastique.

Il raconte son voyage de Paris à Uzès et les premières impressions de son installation auprès de son oncle dans une lettre à La Fontaine, avec qui il s’était lié étroitement d’amitié malgré la différence d’âge. La verve et la jeunesse de cette lettre la rendent d’une lecture délicieuse mais au-delà son intérêt vient de ce qu’elle nous montre, à une époque où le concept moderne de nation n’existe pas encore et n’est qu’en formation dans le laboratoire de Louis XIV et de Colbert, l’appréhension des contrées occitanes par un vrai Français de France, c’est-à-dire d’Ile-de-France, sans contentieux, sans revendication et sans ressentiment. Uzès, proche de Nîmes et d’Avignon, est dans cette partie extrême du Languedoc, sur la rive droite du Rhône [2] qui touche à la Provence et s’en colore comme d’un reflet. En une époque où, en fait d’Occitanie, la Gascogne, ses cadets, Montaigne et Henri IV, avaient pris une place sur la scène française, Uzès pouvait assez bien représenter le reste des terres de langue d’oc [3].

Et ce qui frappe à la lecture de la lettre, c’est combien on y retrouve les invariants ou du moins les caractéristiques habituelles du voyage à l’étranger.

Le dépaysement linguistique d’abord:

Je vous jure que j’ai autant besoin d’un interprète, qu’un Moscovite en auroit besoin dans Paris. Néanmoins je commence à m’apercevoir que c’est un langage mêlé d’espagnol et d’italien; et comme j’entends assez bien ces deux langues, j’y ai quelquefois recours pour entendre les autres et pour me faire entendre.[4],

le dépaysement culinaire:

L’huile qu’on en tire sert ici de beurre, et j’appréhendois bien ce changement; mais j’en ai goûté aujourd’hui dans les sauces, et, sans mentir, il n’y a rien de meilleur. On sent bien moins l’huile qu’on ne sentiroit le meilleur beurre de France.

le dépaysement érotique enfin[5]:

Toutes les femmes y sont éclatantes, et s’y ajustent d’une façon qui leur est la plus naturelle du monde. (..) Mais comme c’est la première chose dont on m’a dit de me donner de garde, je ne veux pas en parler davantage.

Tout cet exotisme est appréhendé avec plaisir, sympathie et presque de la jubilation. Le séjour se prolongeant, cela changera un peu.

Notes:

  1. nous fêterons le 370ème anniversaire de sa naissance mardi prochain
  2. Les bateliers du Rhône appelaient encore à l’époque de Frédéric Mistral reiaume la rive droite et emperi sa rive gauche parce que le Rhône séparait les terres vassales du roi de France de celles relevant du Saint Empire Romain Germanique
  3. si, pour être juste, l’on excepte le Limousin, auquel Molière fera un sort particulier – ou le Périgord de La Boétie.
  4. Où se marque toutefois un léger étonnement, qui semble témoigner que la différence linguistique n’était pas forcément bien connue à Paris, qualitativement différente en tous cas des différence que faisaient avec la langue de la ville les différents patois ou dialectes de la France d’oïl
  5. et à l’approche de la Méditerranée, le constat d’un plus grand souci de la vertu des femmes

   (Oeuvres de Jean Racine, publiées par M. Petitot.- Paris: Belin, 1813, tome cinquième)

 UZES VUE PROMENADE RACINE 349 copie

Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : La même vue, les mêmes paysages, vus du même lieu, c'est ici que Racine a décrit cette région qu'il aimait tant à M. de La Fontaine, dans la lettre ci-dessous...  (Photo : Patrick Garcia)

 LETTRE A M. DE LA FONTAINE SUR  UZES.

Uzès, 11 novembre 1661,

« J’ai bien vu du pays et j’ai bien voyagé

Depuis que de vos yeux les miens ont pris congé. »

 ... Au reste, pour la situation d’Uzès, vous saurez qu’elle est sur une montagne fort haute, et cette montagne n’est qu’un rocher continuel, si bien que quelque temps qu’il fasse on peut aller à pied sec tout autour de la ville. Les campagnes qui l’environnent sont toutes couvertes d’oliviers , qui portent les plus belles olives du monde, mais bien trompeuses pourtant; car j’y ai été attrapé moi-même. Je voulois en cueillir quelques-unes au premier olivier que je rencontrai, et je les mis dans ma bouche avec le plus grand appétit qu’on puisse avoir; mais Dieu me préserve de sentir jamais une amertume pareille à celle que je sentis! J’en eus la bouche toute perdue plus de quatre heures durant: et l’on m’a appris depuis qu’il fallait bien des lessives et des cérémonies pour rendre les olives douces comme on les mange.

    L’huile qu’on en tire sert ici de beurre, et j’appréhendois bien ce changement; mais j’en ai goûté aujourd’hui dans les sauces, et, sans mentir, il n’y a rien de meilleur. On sent bien moins l’huile qu’on ne sentiroit le meilleur beurre de France. Mais c’est assez vous parler d’huile, et vous pourrez me reprocher, plus justement qu’on ne faisoit à un ancien orateur, que mes ouvrages sentent trop l’huile.

Il faut vous entretenir d’autres choses, ou plutôt remettre cela à un autre voyage, pour ne vous pas ennuyer. Je ne me saurois empêcher de vous dire un mot des beautés de cette province. On m’en avoit dit beaucoup de bien à Paris, mais, sans mentir, on ne m’en avoit encore rien dit au prix de ce qui en est et pour le nombre et pour l’excellence; il n’y a pas une villageoise, pas une savetière, qui ne disputât de beauté avec les Fouillon et les Menneville[4].

     Si le pays, de soi, avoit un peu de délicatesse, et que les rochers y fussent un peu moins fréquents, on le prendroit pour un vrai pays de Cythère. Toutes les femmes y sont éclatantes, et s’y ajustent d’une façon qui leur est la plus naturelle du monde. Et pour ce qui est de leur personne,

« Color verus, corpus solidum et succi plenum[5]. »

Mais comme c’est la première chose dont on m’a dit de me donner de garde, je ne veux pas en parler davantage; aussi-bien ce seroit profaner une maison de bénéficier[6] comme celle où je suis, que d’y faire de longs discours sur cette matière: « Domus mea, domus orationis[7 »]. C’est pourquoi vous devez vous attendre que je ne vous en parlerai plus du tout. On m’a dit: soyez aveugle.

Si je ne le puis être tout-à-fait, il faut du moins que je sois muet. Car, voyez-vous, il faut être régulier avec les réguliers[8], comme j’ai été loup avec vous, et avec les autres loups vos compères.

Adiousias.

Notes:

  1. passage en terres franco-provençales
  2. passage en terres occitanes
  3. une broquette est un petit clou à tête
  4. fameuses beautés parisiennes
  5. « Couleur franche, corps ferme et plein de suc »
  6. son oncle est chanoine, titulaire d’un bénéfice ecclésiastique
  7. « Ma maison est une maison de prières »
  8. chanoines réguliers

 D’après le « CERCAMON », le lien est ci-dessous :

 https://cercamon.net/2009/12/17/racine-en-occitanie-lettre-duzes-a-la-fontaine-1661/

 UZES TOUR FENESTRELLE 266

Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : La tour  Fenestrelle est un joyau de l'art roman qui domine la ville et est adjacente à la cathédrale.(Photo : Patrick Garcia)

UZES TOUR FENESTRELLE FONTAINE 346 copie

Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Sous les terrases un antique fontaine à l'au claire...(Photo : Patrick Garcia)

   Cette petite construction à l’ouverture précédée de 2 colonnes possède une plaque à droite de son entrée : « Jean Racine à l’âge de 22 ans, a séjourné en la ville d’Uzès 1661-1662. Et nous avons des nuits bien plus belles que vos jours… » Le célèbre écrivain avait l’habitude de se promener le long de cette place.

 UZES CATHEDRALE INT 448 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Spacieuse et claire, la nef de la cathédrale St Théodorit. (Photo : Patrick Garcia)

UZES CATHEDRALE INT 4451 copie

Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Le choeur de la cathédrale St Théodorit. (Photo : Patrick Garcia)

     Je profite de l’occasion pour aller jeter un rapide coup d’œil à la « cathédrale St Théodorit ». Malheureusement cet édifice n’est qu’un moignon de l’Histoire. Les guerres de Religions ont haché menu la cathédrale primitive et ce que nous voyons n’est qu’une reconstruction « moderne » qui n’aura jamais la valeur historique et sentimentale d’un édifice multiséculaire. Celle-ci a été reconstruite de 1638 à 1652, date où elle est ouverte au public, puis consacrée en 1663 par Mgr de Grignan. Sa construction aura coûté 62 000 livres. Ce sont des artisans locaux qui réaliseront la décoration aussi riche qu’abondante. Pour lors, on utilisa les nouvelles normes de la liturgie avec une présence théâtrale du maître-autel, du tabernacle au centre d’un retable monumental, avec des tribunes et des chapelles latérales, du mobilier, des tableaux, tapisseries et sculptures de saints…

UZES CATHEDRALE INT 454 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Le magnifique orgue de la cathédrale d'Uzès. (Photo : Patrick Garcia)

  Avec son vaste chœur, son trône épiscopal, des stalles peintes en or et blanc, une grille en fer forgé dorée à l’or fin et surtout avec un orgue splendide… Au dire de l’évêque Poncet de la Rivière (1677-1728) « C’est la plus belle cathédrale du Midi » !

    Mais pour cette bâtisse « maudite », la période révolutionnaire fut encore un coup de dague. Sous la terreur elle devient « Temple de la Raison ». Heureusement sauvés l’orgue de 1685, et la chaire que l’on badigeonne de tricolore. Mais la presque totalité de son mobilier a disparu dans la tourmente révolutionnaire… 

 LE DUCHÉ

 

UZES DUCHE 276 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Le très grand château des ducs. (Photo : Patrick Garcia)

UZES DUCHE 281 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Détail du château, une tour garnie de canonnières. (Photo : Patrick Garcia)

UZES DUCHE 323 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Etrange et imposant donjon flanqué de 4 échauguettes. (Photo : Patrick Garcia)

UZES DUCHE 327 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Une des poivrières recouverte de tuiles en queue d'arronde vernissées et colorées. (Photo : Patrick Garcia)

     Je rentre visiter le centre ville, il est protégé des véhicules par des plots hydrauliques rétractables télécommandés afin que les résidants puissent quand même garer leur auto dans leurs garages. Ouf ! Tout de suite, c’est le règne de la tranquillité après l’affluence du tour de ville. Je me dirige vers le « Duché d’Uzès » qui est un beau bâtiment à tours, il est le siège des ducs d’Uzès. Une brochure nous le vend pour être l’un des ensembles féodaux les mieux conservés dans un centre urbain. Il a été construit pour résister aux assauts qu’il n’a jamais subis. Ce monument historique est privé et appartient à la famille « Crussol d’Uzès ». Extérieurement, il permet de jolies photos de cet entassement de bâtiments d’époques et de fonctions différentes mais qui arrivent à former un bel ensemble dont les tuiles vernissées et colorées de formes arrondies à leur extrémité, forment des motifs géométriques en couleur et même le blason des ducs.

UZES DUCHE 403 copie

Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Le château des ducs en vue générale, la porte d'entrée est située entre les deux colonnes de droite, elle est surmontée des armes du Duc, photo ci-dessous. (Photo : Patrick Garcia)

UZES DUCHE 407 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Les armes des duc. On les retrouve sur le toit d'une des tours en couleur! (Photo : Patrick Garcia)

UZES DUCHE 372 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Magnifique blason coloré! (Photo : Patrick Garcia)

UZES DUCHE 373 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Sur cette vue, nous avons deux donjons, le "récent" et l'ancien, surmonté d'une clôche, extérieur, au château, de nos jours.  (Photo : Patrick Garcia)

     Renseignement pris, je devrai dire « prix », il s’agit de débourser 19euros par personne, pourboire en plus= 40 euros pour deux. C’est à mon goût excessif pour un bâtiment somme toute assez « banal » comparé au « Louvre » parisien et sa visite à 15 euros ! Non, par principe, j’ai horreur d’être « exploité » et pour 40 euros, nous faisons ripaille dans un des meilleurs restaurants de « la place aux Herbes », avec en prime les tapas et le vin bouché inclus….

   Après le repas, je m’attache à visiter les ruelles et places de cette petite ville bouillonnante de vie où une vingtaine de fontaines d’eau potable sont réparties à toutes les places, coins de rues et le long des boulevards…

    D’anciens hôtels particuliers permettent d’étaler la magnificence passée, des façades superbes avec des fers forgés ouvragés, des galeries ou corniches un peu partout…. Et toutes ces places arborées qui sont prises d’assaut en terrasse par les touristes et la jeunesse assoiffés de convivialité en ce mai resplendissant. Outre les façades, il y a de très nombreuses belles portes anciennes munies de beaux « marteaux (heurtoirs) ». Dans ces séries de marteaux, on peu classer les réalisations des forgerons aux styles qu’ils ont utilisés…

   Les rues et ruelles sont pavées, polies par le temps et le passage, ce matériau finit par ressembler à du marbre.

   Plusieurs sites ou curiosités sont à visiter. Les vestiges les plus anciens ont été laminés par l’Histoire semée de guerres, d’inquisition, de religions, de révolution… A part la « tour Fenestrelle », il n’y a que peu bâtiments antérieurs au 12ème, si ce n’est la tour Bermonde du « Duché »… Mais ici, ce ne sont point les grands vestiges de l’Histoire que l’on vient chercher, c’est un art de vivre, un centre ville bien conservé, en majorité des 17-18ème siècles. Un mélange de caractères mi-camisard, mi-savoyard, mi-provençal…

     Ici, je suis à la croisée des chemins : « Porte des Cévennes et d’Auvergne », je suis en bordure de « Camargue », dont la capitale, Arles, est à 30 kms. La « Grande Bleue » est à portée de bras, les paysages magnifiques, les vignes et cyprès, les tuiles romaines, la pierre nacrée, un oasis de lumière et de couleurs qui incitent à la balade….

 PARMI LES PRINCIPALES CURIOSITÉS

- Place Dampmartin : où trône l’Hôtel Dampmartin avec sa tourelle escalier qui témoigne de l’enrichissement des commerçants de la ville à partir du 16ème.

UZES HOTEL DE DAMPMARTIN 284 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : l’Hôtel Dampmartin avec sa tourelle escalier qui témoigne de l’enrichissement des commerçants de la ville à partir du 16ème(Photo : Patrick Garcia)

UZES HOTEL DE DAMPMARTIN 286 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : l’Hôtel Dampmartin avec sa tourelle escalier qui témoigne de l’enrichissement des commerçants de la ville à partir du 16ème(Photo : Patrick Garcia)

UZES PLACE DAMPMARTIN 301 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : l’Hôtel Dampmartin avec sa tourelle escalier qui témoigne de l’enrichissement des commerçants de la ville à partir du 16ème(Photo : Patrick Garcia)

UZES PLACE DAMPMARTIN 287 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : la place Dampmartin , place central munie encore de cornières, ou galeries marchandes. (Photo : Patrick Garcia)

UZES PLACE AUX HERBES 304 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : La fontaine de la place Dampmartin , place central munie encore de cornières, ou galeries marchandes. (Photo : Patrick Garcia)

UZES PLACE DAMPMARTIN 297 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : la place Dampmartin , place central munie encore de cornières, ou galeries marchandes. (Photo : Patrick Garcia)

- Hôtel de Joubert : Dans la « rue de la République », très bel hôtel particulier  au N°12, bâti à la Renaissance avec de très belles décorations de moulures et de nombreuses fenêtres à meneaux dans le style Henri 2.

UZES HOTEL DE JOUBERT 92 copie

Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Hôtel de Joubert : Dans la « rue de la République », très bel hôtel particulier  au N°12, bâti à la Renaissance avec de très belles décorations de moulures et de nombreuses fenêtres à meneaux dans le style Henri 2.(Photo : Patrick Garcia)

UZES HOTEL DE JOUBERT 288 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Hôtel de Joubert : Dans la « rue de la République », très bel hôtel particulier  au N°12, bâti à la Renaissance avec de très belles décorations de moulures et de nombreuses fenêtres à meneaux dans le style Henri 2.(Photo : Patrick Garcia)

UZES HOTEL DE JOUBERT 289 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Hôtel de Joubert : Dans la « rue de la République », très bel hôtel particulier  au N°12, bâti à la Renaissance avec de très belles décorations de moulures et de nombreuses fenêtres à meneaux dans le style Henri 2.(Photo : Patrick Garcia)

 - Ancien Hôtel des Monnaies : Juste à l’angle des rues du « Dr Blanchard » et « rue Rafin », ce beau bâtiment date du moyen âge, il possède plusieurs fenêtres à meneaux Renaissance. Ce privilège de battre monnaie en faveur des évêques d’Uzès, leur a permis de jouer un rôle d’importance dans l’économie de la Cité.

UZES HOTEL DE LA MONNAIE 333 copie

Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Ancien Hôtel des Monnaies : Juste à l’angle des rues du « Dr Blanchard » et « rue Rafin », ce beau bâtiment date du moyen âge, il possède plusieurs fenêtres à meneaux Renaissance. Ce privilège de battre monnaie en faveur des évêques d’Uzès, leur a permis de jouer un rôle d’importance dans l’économie de la Cité. (Photo : Patrick Garcia)

L’hôtel de la Rochette est en fait constitué de trois maisons médiévales qui ont été regroupées et unifiées par une même façade aux 17ème/18ème. Pour donner de la vie à la façade et casser l’aspect parfois monotones de certaines façades classiques ; les architectes ont prolongées les piliers des arcades par ces colonnes de blocs de pierre superposés. Et  au dessus des fenêtres…là aussi, un effort de décoration et d’animation avec ces agrafes –ce sont ces petits médaillons qui sont tous différents.   

UZES HOTEL DE LA ROCHETTE 394 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» :L’hôtel de la Rochette est en fait constitué de trois maisons médiévales qui ont été regroupées et unifiées par une même façade aux 17ème/18ème. Pour donner de la vie à la façade et casser l’aspect parfois monotones de certaines façades classiques ; les architectes ont prolongées les piliers des arcades par ces colonnes de blocs de pierre superposés. Et  au dessus des fenêtres…là aussi, un effort de décoration et d’animation avec ces agrafes –ce sont ces petits médaillons qui sont tous différents.    (Photo : Patrick Garcia)

 la rochette detail

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» :L’hôtel de la Rochette (détail de la déco) est en fait constitué de trois maisons médiévales qui ont été regroupées et unifiées par une même façade aux 17ème/18ème. Pour donner de la vie à la façade et casser l’aspect parfois monotones de certaines façades classiques ; les architectes ont prolongées les piliers des arcades par ces colonnes de blocs de pierre superposés. Et  au dessus des fenêtres…là aussi, un effort de décoration et d’animation avec ces agrafes –ce sont ces petits médaillons qui sont tous différents.    (Photo : Patrick Garcia)  

UZES HOTEL DE LA ROCHETTE 395 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» :L’hôtel de la Rochette est en fait constitué de trois maisons médiévales qui ont été regroupées et unifiées par une même façade aux 17ème/18ème. (Photo : Patrick Garcia)

UZES HOTEL DE LA ROCHETTE 398 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» :L’hôtel de la Rochette est en fait constitué de trois maisons médiévales qui ont été regroupées et unifiées par une même façade aux 17ème/18ème. (Photo : Patrick Garcia)

DSCN4385 copie

Uzès (30) « la porte méditerranéenne» :Dans le centre médiéval, nous trouvons de nombreuses parties voûtées et des galeries couvertes, ou cornières... (Photo : Patrick Garcia)

DSCN4387 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» :Dans le centre médiéval, nous trouvons de nombreuses parties voûtées et des galeries couvertes, ou cornières... (Photo : Patrick Garcia)

DSCN4391 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» :Dans le centre médiéval, nous trouvons de nombreuses parties voûtées et des galeries couvertes, ou cornières... Dans un des piliers, trône un escalier à vis qui mène aux étages. (Photo : Patrick Garcia)

- Le Jardin Médiéval et les tours de l’Évêque et du Roi : Installé entre les deux tours, le « Jardin Médiéval » reconstitue les plantations telles qu’elles devaient être au moyen âge. Les tours (12ème et 13ème) furent utilisées plus tard comme prisons. Leur enceinte forme un enclos préservé qui abrite le jardin médiéval. Beau panorama sur la ville depuis la « Tour du Roy ».

UZES JARDI MEDIEVAL 4421 copie

Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Le Jardin Médiéval et les tours de l’Évêque et du Roi : Installé entre les deux tours, le « Jardin Médiéval » reconstitue les plantations telles qu’elles devaient être au moyen âge. Les tours (12ème et 13ème) furent utilisées plus tard comme prisons. Leur enceinte forme un enclos préservé qui abrite le jardin médiéval.  (Photo : Patrick Garcia)

jardin médiéval d'Uzès

Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Le Jardin Médiéval et les tours de l’Évêque et du Roi : Installé entre les deux tours, le « Jardin Médiéval » reconstitue les plantations telles qu’elles devaient être au moyen âge.  (Photo : OT)

    Et bien d’autres encore comme :

- Place Albert 1er : où se trouve l’O.T. ;

- Le Temple Protestant ;

- La manufacture Vincent : qui faisait vivre 2 000 personnes en fabricant des bas de soie ;

- L’Eglise St Etienne: en baroque tardif ;

- L’Hôpital Général : achevé en 1769 ;

- La Médiathèque : 45 000 ouvrages dans un bâtiment du 16ème ;

UZES MEDIATHEQUE 308A copie

Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : La Médiathèque : 45 000 ouvrages dans un bâtiment du 16ème (Photo : Patrick Garcia)

UZES MEDIATHEQUE 428 copie

Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : La Médiathèque : 45 000 ouvrages dans un bâtiment du 16ème (Photo : Patrick Garcia)

- L’Hôtel du Diocèse Civil : du 18ème ;

- L’Ancien Évêché et le Musée Municipal ;  avec une salle dédiée à Charles et André Gide qui ont habité la cité ;

- L’Hôtel de Ville : bâti au 18ème ;

- Vallée d’Eure : une promenade pour admirer les vestiges de l’aqueduc romain  construit au 1er siècle pour alimenter en eau, Nîmes….

echoppe

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Nous trouvons dans la vieille ville, bon nombre d'échoppes médiévales. Photo : Patrick Garcia)

PORTES 1

Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Il ya de très nombreuses vieilles et belles portes. (Photo : Patrick Garcia)

PORTES 2

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Il ya de très nombreuses vieilles et belles portes. (Photo : Patrick Garcia)

PORTES 3

Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Il ya de très nombreuses vieilles et belles portes. (Photo : Patrick Garcia) 

UZES FONTAINE 264 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : La cité comporte aussi beaucoup de fontaines d'une eau cristalline. (Photo : Patrick Garcia)

UZES FONTAINE 357 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : La cité comporte aussi beaucoup de fontaines d'une eau cristalline. (Photo : Patrick Garcia)

UZES GRILLE 415 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Superbe grille d'hôtel particulier. (Photo : Patrick Garcia)

UZES RUE PORT ROYAL 417 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Au détour d'une rue moyenâgeuse . (Photo : Patrick Garcia)

UZES RUE PORT ROYAL ET LE JARDIN MEDIEVAL 340 copie

 Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Au détour d'une rue moyenâgeuse, ici la rue St Théodorit, face au Jardin Médiéval. (Photo : Patrick Garcia)

UZES RUE DU COIN 322 copie

Uzès (30) « la porte méditerranéenne» : Au détour d'une rue moyenâgeuse. (Photo: Patrick Garcia) 

     Comme vous devez vous en apercevoir, Uzès est une agréable étape dans un voyage : accueillante, touristique, proche de nombreux sites touristiques majeurs, alors ? Pourquoi s’en priver ????

 PATRICK GARCIA